Le Nigeria veut faire coter ses start-up à la bourse locale

Par : Adoni Conrad Quenum

Date de création : lundi, 25 septembre 2023 15:12

Après avoir permis aux start-up nigérianes de lever des capitaux en son sein, la NGX passe à la vitesse supérieure avec la bénédiction du gouvernement fédéral.

Les autorités nigérianes veulent que les start-up locales soient cotées à la Nigerian Exchange Limited (NGX), la principale bourse du pays. C’est ce qu’a déclaré Bosun Tijani, ministre nigérian des Communications, de l'Innovation et de l'Economie numérique, lors d'un événement technologique intitulé « Invest in Africa’s Future - Let’s talk about exits » qui s’est déroulé la semaine dernière, à New York, en marge de l'Assemblée générale des Nations unies.

L’objectif est de stimuler la cotation des start-up avec l’indice NGX Technology Board. « Nous voulons donner la priorité à la capacité de nos entreprises technologiques à exporter des produits et nous visons d'abord l'Afrique avant de commencer à vendre au reste du monde », explique le ministre.

Cette décision s’inscrit dans le cadre de la diversification de l’économie nigériane puisque le pays, très dépendant des rentes pétrolières, peut miser sur son secteur technologique très porteur et dynamique. Selon les statistiques de Partech Africa, les jeunes pousses nigérianes ont capté 1,2 milliard $ des 6,5 milliards $ mobilisés sur le continent en 2022, 1,8 milliard $ sur 6 milliards $ en 2021, 307 millions $ sur 1,43 milliard $ en 2020 et 747 millions $ sur les 2 milliards $ de 2019.

Outre le fait que les start-up nigérianes attirent d’importants capitaux, 4 (Chipper Cash, Flutterwave, Interswitch, Opay) des 8 licornes du continent sont nigérianes. D’ailleurs, un cofondateur de Flutterwave, Olugbenga Agboola, présent à l’événement, explique qu’il misera sur ce projet et que sa fintech cherche à exploiter les opportunités créées par les marchés pour évoluer et apporter davantage de valeur à ses clients et investisseurs.

« Nous continuerons à faire beaucoup d'efforts pour attirer les capitaux locaux et le jour où les start-up technologiques viendront à la bourse, nous sommes convaincus qu'il y aura une très bonne audience d'investisseurs qui voudront posséder quelques-unes de leurs actions. C'est ce que nous faisons à la NGX en supprimant toutes les barrières pour que cela se produise », indique Temi Popoola, directeur général de la NGX.

Adoni Conrad Quenum

Lire aussi :

Nigeria : les entreprises technologiques locales peuvent désormais lever des capitaux à la Bourse

TECH STARS

TECH TV

a-la-rencontre-de-sthevi-letsika-electricien-et-roboticien-qui-a-concu-un-dispositif-de-detection-de-fumee-et-de-gaz
la-kenyane-linet-kwamboka-experte-en-data-science
les-drones-maliba-de-portee-375-km-du-malien-moussa-diarra-sont-concus-a-80-a-partir-de-plastique-recycle
lifeblood-du-sierra-leonais-joseph-david-koroma-pour-mettre-fin-a-la-penurie-de-sang-dans-les-hopitaux

Please publish modules in offcanvas position.