Kenya : SafiriSalama connecte les familles éplorées aux prestataires de services funéraires

Par : Adoni Conrad Quenum

Date de création : lundi, 06 mars 2023 15:37

C’est au détour d’une discussion avec son fils de 4 ans que John Nyongesa, un tech entrepreneur kényan, a eu l’idée de mettre en place cette solution numérique. Il a été rejoint plus tard par deux autres personnes convaincues par son idée.

SafiriSalama est une plateforme numérique développée par une start-up kényane. Elle permet aux familles éplorées de trouver des prestataires de services funéraires qualifiés, de rédiger des avis de décès en ligne et de mieux gérer le processus funéraire d’un être cher. La jeune pousse a été fondée en 2018 par Steve Lelei (photo, à gauche), John Nyongesa (photo, au centre) et Edith Orwako (photo, à droite).

John Nyongesa explique que « l'inspiration est venue par hasard. Mon fils, Jason, qui a eu 18 ans en 2018, l'a fournie. La perte d'un oncle avec qui il partageait un nom de clan, a inspiré des questions sur notre famille, notre clan et plus particulièrement, son grand-père (mon père). Il ne pouvait pas se rappeler grand-chose de lui, et sa curiosité a généré question après question. Pourquoi grand-père n'est- il pas en ligne ? J'ai tâtonné pour répondre. Si ce n'était pas en ligne, ça n'existait pas. C'était clair. Mon père a été oublié car, au-delà de quelques photos, il était introuvable. Je me sentais coupable ».

Ne disposant pas d’une application mobile, il faut se rendre directement à l’adresse web de la jeune pousse pour découvrir ce qu’elle propose. Il est possible de surfer sur la plateforme mais sans inscription, l’utilisateur ne peut souscrire aux divers services. On retrouve ainsi « Death Note », « Memorials » et « The Redbook ».

Death Note, qui peut être traduit par avis de décès, permet de créer des annonces numériques qui peuvent être partagées sur les réseaux sociaux. Memorials propose un abonnement à un guichet unique qui comprend un tableau d'affichage convivial pour gérer le processus funéraire d'un être cher, préserver les souvenirs. Quant à The Redbook, c’est l’onglet sur lequel il faut cliquer pour accéder aux contacts des différents prestataires de services dans l’industrie funéraire. Il se présente comme un mini-site web pour présenter les produits, les prix et la disponibilité des stocks et pour être visible par les moteurs de recherche.

SafiriSalama revendique près de 68 200 visiteurs, 175 avis de décès, 478 hommages écrits et environ 2 100 photos téléchargées. La jeune pousse propose des forfaits à des prix situés entre 1 950 shillings kényans (environ 15 $) et 5 950 shillings kényans. Les fondateurs ont des rêves d’expansion sur d’autres marchés mais ils veulent mieux s’implanter dans leur pays d’origine avant de se lancer dans cette aventure. D’ailleurs, la start-up a levé 100 000 $ d’un investisseur providentiel pour soutenir sa croissance.

Adoni Conrad Quenum

Lire aussi :  

Kenya : Tripitaca permet aux touristes de trouver des logements

TECH STARS

TECH TV

a-la-rencontre-de-sthevi-letsika-electricien-et-roboticien-qui-a-concu-un-dispositif-de-detection-de-fumee-et-de-gaz
la-kenyane-linet-kwamboka-experte-en-data-science
les-drones-maliba-de-portee-375-km-du-malien-moussa-diarra-sont-concus-a-80-a-partir-de-plastique-recycle
lifeblood-du-sierra-leonais-joseph-david-koroma-pour-mettre-fin-a-la-penurie-de-sang-dans-les-hopitaux

Please publish modules in offcanvas position.