Kenya : Wasoko, une solution d'e-commerce B2B déjà présente sur plusieurs marchés africains

Par : Adoni Conrad Quenum

Date de création : lundi, 25 avril 2022 13:23

Date de modification : 25 avril 2022 14:13

Le commerce informel occupe une place de choix dans l’économie africaine. Les solutions numériques émergent pour offrir aux acteurs du secteur des alternatives intéressantes pour développer leurs activités.

Wasoko est une solution numérique mise en place en 2016 par une start-up kényane dans le but de permettre aux commerçants de s'approvisionner en marchandises auprès de fournisseurs par SMS ou via une application mobile, pour une livraison le jour même grâce à son réseau de chauffeurs. La start-up, fondée en 2013 par Daniel Yu, David Jaress, Josh Raine, propose une alternative intéressante aux acteurs du commerce informel qui peuvent non seulement bénéficier du service de livraison de l’application, mais aussi du service de paiement différé (BNPL). La start-up a d’ailleurs réussi un tour de table de série B d’un montant de 125 millions $ pour soutenir sa croissance en Afrique.

« Tout marché que nous étudions présente une énorme demande pour nos services. Nous voyons une opportunité de tirer parti de notre modèle pour qu'il soit vraiment efficace à travers l'Afrique et nous espérons pouvoir tirer parti de notre expérience déjà intégrée à notre feuille de route pour lancer et développer avec succès nos services actuellement dans six pays à travers le continent », a affirmé Daniel Yu, cofondateur et président-directeur général de Wasoko. La start-up est déjà présente sur six marchés africains en l’occurrence le Kenya, la Tanzanie, le Rwanda, l’Ouganda, la Côte d’Ivoire et le Sénégal.

Outre le SMS, les commerçants peuvent accéder à la solution en téléchargeant l’application sur Play Store. Le paiement de la commande de marchandises peut être effectué à crédit ou cash en fonction des moyens à disposition. La fonction crédit, achetez maintenant, payez plus tard, est une façon de contribuer au fonds de roulement des commerçants, notamment ceux de l’informel, pour qu’ils commandent davantage chez les fournisseurs de la plateforme.

Selon la start-up, plus de 2,5 millions de commandes ont été livrées à plus de 50 000 clients détaillants actifs depuis son lancement en 2016. Ses revenus ont augmenté de plus de 500 % au cours de l'année 2021 et de 1 000 % depuis 2019. La start-up veut soutenir son expansion en Afrique de l’Ouest et en Afrique australe afin de permettre aux acteurs du secteur informel (très développé et laissé pour compte sur le continent) de profiter de solutions numériques africaines.

Avec son dernier tour de table, Wasoko, qui signifie littéralement « les gens du marché » et autrefois connu sous le nom Sokowatch, a une valeur de 625 millions $ et aspire à devenir une licorne du continent. D’ailleurs, la jeune pousse partage les mêmes investisseurs que la licorne Flutterwave, et selon son président-directeur général, c’était stratégique.

Adoni Conrad Quenum

Lire aussi :  Cameroun : d'anciens employés de Jumia lancent Kuruba, une plateforme électronique de vente en gros

TECH STARS

TECH TV

a-la-rencontre-de-sthevi-letsika-electricien-et-roboticien-qui-a-concu-un-dispositif-de-detection-de-fumee-et-de-gaz
la-kenyane-linet-kwamboka-experte-en-data-science
les-drones-maliba-de-portee-375-km-du-malien-moussa-diarra-sont-concus-a-80-a-partir-de-plastique-recycle
lifeblood-du-sierra-leonais-joseph-david-koroma-pour-mettre-fin-a-la-penurie-de-sang-dans-les-hopitaux

Please publish modules in offcanvas position.