Cameroun : l’Agence nationale de promotion des PME déploie deux applications numériques destinées aux porteurs de projet

Par : Ruben Tchounyabe

Date de création : samedi, 25 juin 2022 15:45

En Afrique, l’entrepreneuriat représente actuellement le plus grand segment créateur d’emplois. Mais un grand nombre de porteurs de projets échouent encore à viabiliser leur entreprise. Plusieurs raisons justifient cette situation à laquelle les États tentent d’apporter des solutions.  

L’Agence de promotion des petites et moyennes entreprises (APME) du Cameroun a présenté, lundi 20 juin, deux applications numériques dédiées à l’accompagnement des porteurs de projets. La première, « Notapme », est un système de notation qui évalue la santé financière des PME. La seconde, « MyOBus », est spécialisée dans l’élaboration de plans d’affaires en ligne.

Selon Jean Marie Louis Badga, le directeur général de l’APME, ces applications sont utiles pour l’Agence et ses unités opérationnelles déconcentrées à plusieurs niveaux, « notamment pour améliorer la "bancabilité" des projets des cibles accompagnées par l’Agence, en leur fournissant une assistance didactique dans la conception de leurs business plans, d’une part, et en émettant un avis basé sur un ensemble d’éléments mesurables et factuels, sur leur risque de crédit, d’autre part ».

Pour les porteurs de projets, les deux applications numériques donnent la possibilité de simuler en temps réel et à leur rythme, les hypothèses de création ou de développement de leurs affaires ; en bénéficiant interactivement d’une assistance à distance, en impactant positivement sur les critères généralement exigés par les institutions financières ; en ayant à tout moment une photographie sur leur niveau de crédibilité et donc sur leurs chances d’obtenir des crédits formels ; et en ayant des retours concrets leur permettant d’améliorer leur situation financière.

« Notapme » et « MyOBus » rentrent dans le cadre du repositionnement stratégique que conduit actuellement l’APME dans le but de renforcer son dispositif d’accompagnement vers les PME ciblées sur l’ensemble du territoire national. Elles élargissent la gamme de services d’accompagnement non financier aux PME proposée par l’agence publique.

Le DG de l’APME considère que pour les banques et les sociétés d’investissements, ces applications fourniront des informations additionnelles sur la crédibilité et la santé financière des entreprises en situation de demande, tout en contribuant à améliorer leur gestion des risques et en tirant profit de la diversité des projets présentés pour améliorer leur offre de services financiers aux PME.

Pour les partenaires au développement / bailleurs de fonds, elles amélioreront leurs stratégies d’intervention en renforçant les capacités opérationnelles de leurs programmes ; en augmentant leurs commandes en provenance des PME locales, ce qui devrait contribuer à accroître la capacité des PME à se développer à l’international.

« Ces deux plateformes numériques constituent désormais une partie de notre écosystème entrepreneurial et ouvrent de meilleures perspectives aux PME camerounaises », a affirmé le ministre des Petites et moyennes entreprises, de l'Économie sociale et de l'Artisanat, Achille Bassilekin III (photo, au centre). 

Ruben Tchounyabe

Lire aussi : Cameroun : le ministère de la Fonction publique signe avec Camtel pour garantir l’accessibilité de ses e-services

TECH STARS

TECH TV

a-la-rencontre-de-sthevi-letsika-electricien-et-roboticien-qui-a-concu-un-dispositif-de-detection-de-fumee-et-de-gaz
la-kenyane-linet-kwamboka-experte-en-data-science
les-drones-maliba-de-portee-375-km-du-malien-moussa-diarra-sont-concus-a-80-a-partir-de-plastique-recycle
lifeblood-du-sierra-leonais-joseph-david-koroma-pour-mettre-fin-a-la-penurie-de-sang-dans-les-hopitaux

Please publish modules in offcanvas position.