Nigeria : Edves numérise l’apprentissage et la gestion Scolaire en Afrique

Par : Adoni Conrad Quenum

Date de création : mercredi, 15 mars 2023 17:37

Avec la progression des taux de pénétration d’Internet et du smartphone sur le continent, l’éducation en ligne gagne du terrain. Depuis la pandémie de la Covid-19, on assiste à une prolifération des edtech en Afrique.

Edves est une solution edtech développée par une start-up nigériane. Elle permet aux écoles d’automatiser l'ensemble du parcours des élèves et de créer de l'efficacité dans la prestation des cours et l'administration de l'école. Basée à Lagos, l’edtech a été fondée en 2016 par Dimeji Falana et Dare Adebayo. L’objectif  de la start-up est d'améliorer efficacement tous les domaines du fonctionnement de l’école africaine.

« Avec Edves, les parents et les enseignants peuvent suivre et analyser le parcours des élèves en utilisant des données sur les objectifs d'apprentissage et l'évaluation pour répondre aux besoins uniques des élèves. En plus des capacités de gestion de l'apprentissage, ses fonctionnalités incluent la collecte des frais de scolarité (en utilisant les méthodes de paiement USSD, banque à banque et carte) et d'autres activités administratives essentielles », indique la jeune pousse.

Que ce soit depuis sa plateforme web ou son application mobile (téléchargée plus de 5 000 fois d’après Play Store), accessible sur iOS et Android, les parents d’élèves ont un œil sur l’évolution de leurs enfants. Il est indispensable de disposer d’un compte et d’accéder à toutes ces données si l’école, au préalable, ne s’est pas inscrite sur le site.

« Edves permet la personnalisation par école avec une URL unique, un calendrier de facturation des frais scolaires, une collecte des frais, une note de cours, un thème de couleur, des modèles de rapport conformément aux spécifications de l'école. Le même logiciel alimente les variations des demandes du marché », ajoute la jeune pousse.

Hormis les parents, la solution facilite la vie aux enseignants et à l’administration. L'enseignant peut, comme les parents, suivre la progression ou non de tous ses élèves et s’il faut appliquer des mesures particulières envers certains, il saura le faire. Quant aux autorités des écoles, elles ont une idée plus globale de la situation de chaque élève et si éventuellement les parents ne suivent pas les données via les plateformes web et mobile, ils pourront les interpeller.

En 2022, l’edtech revendique être présent dans plus de 1 400 écoles, dispose d’environ 269 262 élèves, 145 053 parents, 25 021 enseignants et 20 997 membres administratifs. Elle est présente dans une dizaine de pays et elle a reçu en 2018, le prix de la meilleure technologie éducative en Suisse avec une subvention de 50 000 $ de la Fondation Jacobs. Cette même année, Edves a décroché son premier investissement d’un montant de 120 000 $ de Chinook Capital et GC Fund CChub. En 2021, elle a pu lever 575 000 $. Tous ses fonds ont été investis pour améliorer sa technologie et soutenir son développement, elle qui rêve de devenir une edtech panafricaine dans les prochaines années.

Adoni Conrad Quenum

Lire aussi 

Bénin : Mara Academy promeut la formation en ligne dans les métiers d’avenir

TECH STARS

TECH TV

a-la-rencontre-de-sthevi-letsika-electricien-et-roboticien-qui-a-concu-un-dispositif-de-detection-de-fumee-et-de-gaz
la-kenyane-linet-kwamboka-experte-en-data-science
les-drones-maliba-de-portee-375-km-du-malien-moussa-diarra-sont-concus-a-80-a-partir-de-plastique-recycle
lifeblood-du-sierra-leonais-joseph-david-koroma-pour-mettre-fin-a-la-penurie-de-sang-dans-les-hopitaux

Please publish modules in offcanvas position.