Recevoir la lettre quotidienne

Algérie : Sid Ali Zerrouki, un ingénieur en sécurité informatique au chevet des startuppers

Par : Melchior Koba

Date de création : jeudi, 08 septembre 2022 16:42

Il a plus de 20 ans d’expérience managériale dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Il a travaillé au sein de grands groupes sur le plan national et international. Le gouvernement algérien lui a fait confiance pour l’aider à faire éclore l’écosystème tech local.

Sid Ali Zerrouki (photo) est un ingénieur algérien en sécurité de l’information. Il est le directeur général d’Algeria Venture, le premier accélérateur de start-up public du pays. C’est à lui qu’incombe la charge d’identifier et d’accompagner les innovateurs locaux à fort potentiel dont le succès contribuera à faire de l’Algérie un carrefour technologique, à transformer son économie.

Lors d’un entretien accordé à Euronews, il déclarait qu’Algeria Venture donne aux tech innovateurs les moyens d'accéder au marché avec des solutions de qualité, d’attirer des investisseurs locaux et internationaux qui leur garantiront le développement de leurs affaires.

En avril 2022, Algeria Venture a d’ailleurs lancé à Alger le programme d’accélération Boost Competencies Entrepreneurship Program (BCEP) en partenariat avec le réseau Google for start-up Moyen-Orient et Afrique du Nord. Au cours de cette première promotion, le programme a permis de développer les capacités de 14 start-up venues de sept wilayas algériennes.

Titulaire d’un diplôme d’ingénieur en sécurité informatique de l’université Mentouri de Constantine,  d’un master en administration des entreprises, gestion et opérations de l’université Paris Dauphine et d’un exécutive MBA en affaires internationales et commerce de l’École supérieure de commerce de la Sorbonne, Sid Ali Zerrouki a pris la tête d’Algeria Venture en 2021.

Avant de prendre la tête d’Algeria Venture, Sid Ali Zerrouki a été de septembre 2020 à avril 2021 sénateur et conseil exécutif du comité mondial des start-up au sein de la World Business Angels Investment Forum. Sa carrière professionnelle a commencé à la Sonatrach, une entreprise pétrolière et gazière publique, en 1998. Il y a occupé le poste de directeur de projet informatique avant de rejoindre l’entreprise de services pétroliers Schlumberger en 2001 en tant que Foreur SDP.

En 2002, Sid Ali Zerrouki devient directeur du déploiement réseau de la société de télécommunication OTA (Djezzy) jusqu’en 2009. Il est ensuite affecté au même poste chez VEON, maison-mère d’OTA, au Burundi. Trois ans plus tard, il est consultant du cabinet de conseil TIM Consulting au Kenya. En 2013, il rejoint le bureau Moyen-Orient et Afrique du Nord de Huawei en Algérie en tant que directeur de livraison et de service.

Après un passage à Millicom en Tanzanie de 2014 à 2016, il rejoint Cybercom Group comme responsable principal de son programme d’audit. La société a été acquise par le suédois Knowit. En décembre 2016, Sid Ali Zerrouki est recruté comme directeur des opérations de l’entreprise algérienne Confidential. En 2017 Revotech le nomme directeur général. Il dirigera Rail Telecom Spa de 2018 à 2021.

Melchior Koba

Lire aussi : Algérie : Emmanuel Macron dévoile un projet d’incubateur de start-up et un fonds pour soutenir l’innovation tech 

TECH TV

dans-le-quotidien-d-un-jeune-photographe-professionnel-a-abidjan
alvine-yenot-jeune-gabonaise-conceptrice-de-ntchina-une-application-dediee-au-don-de-sang
tagus-drone-veut-produire-toutes-les-composantes-de-ses-drones-a-yaounde
jecompare-ci-le-premier-comparateur-de-produits-bancaires-ivoiriens

Please publish modules in offcanvas position.