Le Tunisien Yahya Bouhlel apprend aux Africains à coder avec sa start-up GoMyCode

Par : Melchior Koba

Date de création : mardi, 25 octobre 2022 16:33

Il s’est intéressé au monde technologique très jeune. Autodidacte, il a acquis ses compétences de base en informatique sur Internet. Au fil des ans, il les a aiguisés pour se lancer dans le monde de l’entrepreneuriat et de la formation.

Yahya Bouhlel (photo) est un informaticien et un entrepreneur tunisien d’une vingtaine d’années. Il a fondé la start-up GoMyCode avec son frère Amine Bouhlel en 2016. A travers l’Edtech, son ambition est d’autonomiser les Africains en leur fournissant les compétences numériques essentielles à leur bien-être social.

« Nous avons un modèle d’éducation mixte, nous enseignons dans douze langues locales et nous nous positionnons comme un leader régional », expliquait Yahya Bouhlel en janvier, lors de la levée réussie de 8 millions $ pour consolider ses activités dans les huit pays où GoMyCode est déjà présent. Il révélait également son objectif d’entrer dans douze nouveaux marchés d’ici 2024. Le jeune tech entrepreneur affirmait dans un entretien accordé à managers.tn en mai 2021 que son entreprise est valorisée entre 45 et 60 millions d’euros.

Passionné de nouvelles technologies et de jeux vidéo depuis son enfance, Yahya Bouhlel a commencé à développer des produits technologiques à l’âge de 13 ans, après avoir appris sur Internet. A 15 ans, en 2014, il s’envole pour les Etats-Unis pour un stage d’été après avoir été remarqué par Make School pour ses diverses réalisations, notamment des sites Web, applications, logiciels et algorithmes. Il y a amélioré diverses compétences, notamment le développement de jeux sur le système iOS. Il a d’ailleurs développé cette année-là le jeu Mandown qu’il a revendu à la plateforme de téléchargement Appstore.

Jusqu’à ses 19 ans, il effectué plusieurs voyages à la Silicon Valley et participe à de nombreux Hackathons. Ces opportunités lui permettent d’apprendre, de rencontrer également de nombreux développeurs et divers autres acteurs de l’écosystème technologique. L’idée derrière GoMyCode naît en 2015, après le boom des start-up dans la Silicon Valley. Le calme en Tunisie l’incite à mettre en place d’un boot camp d’été avec un programme de trois semaines au cours duquel des jeunes apprennent à concevoir des jeux vidéo. Au fil des ans, le projet prendra une forme plus claire. Aujourd’hui, sa start-up a formé plus de 10 000 développeurs, des enfants aux séniors.

Ancien bénéficiaire du programme d’incubation Y Combinator à l’université de Stanford de 2015 à 2016, Yahya Bouhlel a été chef de produit stagiaire au sein de l’entreprise suédoise de gestion d’abonnements pour les biens physiques, Upgraded en 2017.

En 2015, il obtient la mention honorable au Sommet de l’entrepreneuriat jeunesse qui a eu lieu au Delaware. Au Make School, il a aussi remporté la première place du sponsor Pebble AngelHacks Silicon Valley. Avec GoMyCode, il a gagné le premier prix de l’entreprise sociale émis par la Fondation BIAT pour Jeunesse et le MIT Enterprise Forum Pan Arab. En 2017, le World Economic Forum (WEF) a cité GoMyCode parmi les 100 start-up d’avenir au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (MENA).

Melchior Koba

Lire aussi :

Le Tunisien Karim Beguir aide les entreprises dans la prise de décision grâce à l’intelligence artificielle

TECH STARS

TECH TV

a-la-rencontre-de-sthevi-letsika-electricien-et-roboticien-qui-a-concu-un-dispositif-de-detection-de-fumee-et-de-gaz
la-kenyane-linet-kwamboka-experte-en-data-science
les-drones-maliba-de-portee-375-km-du-malien-moussa-diarra-sont-concus-a-80-a-partir-de-plastique-recycle
lifeblood-du-sierra-leonais-joseph-david-koroma-pour-mettre-fin-a-la-penurie-de-sang-dans-les-hopitaux

Please publish modules in offcanvas position.