Recevoir la lettre quotidienne

Maroc : Badr Idrissi met ses drones intelligents autonomes au service du développement en Afrique

Par : Melchior Koba

Date de création : mardi, 21 juin 2022 17:56

Il y a six ans, il a décidé de mettre ses compétences informatiques et son expérience professionnelle internationale au service des pays africains. Aujourd’hui, il a à son actif plusieurs clients et distinctions.

L’entrepreneur technologique  marocain Badr Idrissi est le président-directeur général d’Atlan Space, une entreprise qu’il a cofondée en 2016 avec Younes Moumen. La société est spécialisée dans le développement de drones autonomes grâce à l’Intelligence artificielle. L’entreprise a été lancée pour aider les États africains à se doter à moindres coûts d’équipement de surveillance pour combattre les crimes environnementaux, notamment la pêche illégale.

Dans un entretien accordé à Médias24, l’ingénieur en télécommunications et réseaux, diplômé en 2005 de l’École nationale des sciences appliquées du Maroc, explique que « certains pays, surtout en Afrique, manquent de moyens technologiques à prix abordables pour surveiller et protéger efficacement leurs océans et leurs ressources halieutiques ». Il souligne par contre que « les pays développés utilisent plusieurs outils performants parmi lesquels les avions légers, la surveillance satellitaire et d’autres basés sur des technologies qui coûtent des millions, voire des dizaines de millions $ ».

En 2021, Badr Idriss a mené avec succès une levée de 10 millions de dirhams (1 000 000 USD) qui a contribué à la diversification des secteurs d’intervention de la société : la déforestation, la désertification ou l’activité minière illégale, l’amélioration de ses solutions. En février dernier, Atlan Space a d’ailleurs lancé un nouveau produit.

Selon Badr Idrissi, l’objectif de la start-up est de participer au « développement, à travers la technologie civile, de la surveillance de larges zones géographiques pour identifier des anomalies ou des risques environnementaux ou liés à la vie humaine ».

Pour la contribution d’Atlan Space au service de l’environnement, Badr Idrissi a obtenu plusieurs distinctions, notamment le Marine Protection Prize de la National Geographic Society ou encore l’African Entrepreneurship Award. Cette année, Atlan Space a fait partie des 45 start-up en compétition pour l’AfricaTech Awards organisé durant l’édition 2022 de Viva Technology du 15 au 18 juin.

Avant de se lancer dans l’entrepreneuriat, Badr Idrissi a travaillé comme ingénieur système sénior chez Siemens, spécialiste des solutions des réseaux chez Nokia ou encore comme chargé de  compte sénior à Microsoft.  

Melchior Koba

Lire aussi : Maroc : A 25 ans, Nizar Berdai se démarque sur la scène de l’entrepreneuriat étudiant

TECH STARS

Please publish modules in offcanvas position.