Au Ghana, Dash met en place un réseau de paiement alternatif

Par : Adoni Conrad Quenum

Date de création : mercredi, 29 mars 2023 13:04

Après un séjour au Kenya en 2014, ce tech entrepreneur a été subjugué par la facilité avec laquelle l’argent mobile était utilisé pour effectuer la plupart des transactions. Il a voulu encore pousser l’idée plus loin en mettant en place un écosystème de paiement lors de la création de sa fintech.

Dash est une plateforme fintech développée par une start-up ghanéenne. Elle permet aux utilisateurs d’envoyer et de recevoir de l'argent quelle que soit la devise, de payer des biens et services en ligne ou hors ligne et d’économiser des fonds. La fintech a été fondée en 2019 par Prince Boakye Boampong. Elle a déjà levé plus de 86 millions $ pour accélérer sa croissance sur le continent.

La solution dispose d’une application mobile accessible sur iOS et sur Android. L’utilisateur devra se créer un compte sur la plateforme pour accéder à l’univers financier de la jeune pousse. Il faut savoir que le réseau de paiement alternatif de Dash permet de connecter des portefeuilles électroniques de sorte qu’un utilisateur d'argent mobile peut effectuer des transactions avec un compte bancaire.

Prince Boakye Boampong explique : « j’ai été époustouflé par l'omniprésence et la commodité de l'argent mobile en 2014 lorsque j'ai visité le Kenya pour la première fois. Cependant, il existe plus de 200 portefeuilles d'argent mobile et 100 banques à travers le continent qui ne fonctionnent pas les uns avec les autres ». Et il ajoute : « nous construisons cette interopérabilité afin qu'un Kényan voyageant au Ghana ou un Ghanéen voyageant au Kenya puisse payer des choses sans avoir à changer de devise ou à ouvrir de compte lorsqu'il touche le sol ».

Il faut souligner que Dash se fait des bénéfices grâce aux frais de traitement, à l'épargne, aux frais de change, aux paiements de factures et aux frais d'abonnement. En 2022, la fintech a revendiqué avoir traité plus d'un milliard de dollars de transactions depuis son lancement en 2020, auprès d'un million de clients. Ces chiffres ont été effectués au Ghana, au Kenya et au Nigeria. Elle prévoit de s'étendre en Afrique du Sud et en Tanzanie. Le nombre de téléchargement de la version Android de son application mobile traduit également son succès sur les marchés où elle est présente. Plus de 100 000 téléchargements ont été enregistrés d’après les données de Play Store.

Adoni Conrad Quenum

Lire aussi : 

Cameroun : Ejara reçoit un financement d'Adaverse pour démocratiser la finance en Afrique francophone

TECH STARS

TECH TV

a-la-rencontre-de-sthevi-letsika-electricien-et-roboticien-qui-a-concu-un-dispositif-de-detection-de-fumee-et-de-gaz
la-kenyane-linet-kwamboka-experte-en-data-science
les-drones-maliba-de-portee-375-km-du-malien-moussa-diarra-sont-concus-a-80-a-partir-de-plastique-recycle
lifeblood-du-sierra-leonais-joseph-david-koroma-pour-mettre-fin-a-la-penurie-de-sang-dans-les-hopitaux

Please publish modules in offcanvas position.