La Kényane Hilda Moraa facilite l’accès des PME au crédit de roulement en Afrique avec Pezesha

Par : Melchior Koba

Date de création : vendredi, 26 août 2022 18:27

Date de modification : 29 août 2022 08:58

C’est sa deuxième entreprise à succès depuis son entrée dans le monde professionnel en 2008. Au cours des douze dernières années, elle a gagné en expertise, renommée internationale et en distinctions.

Hilda Moraa est une tech entrepreneure kényane. Elle est la fondatrice de la Fintech Pezesha. Lancée officiellement en 2016, la société facilite l’accès des petites et moyennes entreprises (PME) d’Afrique au crédit de roulement à travers sa plateforme numérique qui accueille de nombreuses banques et institutions financières.

La jeune femme, titulaire d’un master en entrepreneuriat obtenu en 2011 à l’université d’agriculture et de technologie Jomo Kenyatta du Kenya et diplômée en technologie de l’information commerciale de l’université de Strathmore, estime qu’en soutenant financièrement les PME, elles gagnent en efficacité.

« En résolvant le problème des petites et moyennes entreprises qui obtiennent un fonds de roulement ainsi qu’une cote de crédit, je pense que nous pouvons doter les propriétaires d’entreprises d’actifs afin qu’ils puissent être compétitifs et commercer à l’échelle nationale », déclarait Hilda Moraa en mars 2022 à la rédaction de Google in Africa.

Figurant parmi les 50 récipiendaires du Black Founder Fund Afrique 2021 de Google, Hilda Moraa fut, dix ans plus tôt, la présidente-directrice générale et la fondatrice de Weza Tele, une entreprise qui fournissait, jusqu’à sa cession en 2016, des solutions de distribution pour le dernier kilomètre.

Auteure du livre A Kenyan Startup Journey en 2015, Hilda Moraa est depuis juin 2022 membre du conseil d’administration de la Konza Technopolis Development Authority, dont la mission est le développement d’une ville intelligente durable et d'un écosystème d’innovation au Kenya.

Le premier contact d'Hilda Moraa avec le monde professionnel remonte à 2008. Elle rejoint alors la société Techbiz comme stagiaire informatique en gestion d’actifs et mise en œuvre de progiciel de gestion intégrée (ERP). Elle devient ensuite coordonnatrice du laboratoire informatique de l’université de Strathmore la même année. L’année suivante, elle est recrutée chez Coca-Cola Kenya comme analyste de base de données et développeuse d’innovations.

En 2011, Hilda Moraa devient stratège en innovation et chercheure principale en TIC chez iHub Nairobi. De 2017 à 2021, elle est membre du conseil d’administration de la Station F, un campus de start-up sis à Paris. En parallèle, en 2020, elle a fait partie du comité consultatif sur les TIC et les innovations Covid-19 du Kenya créé par le ministère des TIC, de l’Innovation et de la Jeunesse.

Boursière de la promotion 2019 de la Obama Foundation Leaders, Hilda Moraa s’est faite remarquer positivement au fil des années par son action en faveur de l’entrepreneuriat. Considérée en 2016 comme l’un des dix 10 meilleurs pionniers de la technologie en Afrique par The Guardian, présente dans le top 40 des femmes de moins de 40 ans à succès dans le domaine de la technologie de Business Daily, membre du top 30 des innovateurs émis par Quartz Africa, Hilda Moraa a reçu de DFS Lab le Prix de la meilleure fintech axée sur les femmes en 2019. 

Melchior Koba

Lire aussi : La Kényane Linda Bonyo met son savoir juridique au profit de l’évolution des politiques numériques en Afrique

TECH STARS

TECH TV

a-la-rencontre-de-sthevi-letsika-electricien-et-roboticien-qui-a-concu-un-dispositif-de-detection-de-fumee-et-de-gaz
la-kenyane-linet-kwamboka-experte-en-data-science
les-drones-maliba-de-portee-375-km-du-malien-moussa-diarra-sont-concus-a-80-a-partir-de-plastique-recycle
lifeblood-du-sierra-leonais-joseph-david-koroma-pour-mettre-fin-a-la-penurie-de-sang-dans-les-hopitaux

Please publish modules in offcanvas position.