Le Marocain Mossaab Abaouz améliore le bien-être financier des employés avec Gwala

Par : Melchior Koba

Date de création : mercredi, 08 février 2023 09:03

Il est un jeune entrepreneur doué dans la programmation informatique. Après avoir effectué des études supérieures aux Etats-Unis, il décide de revenir dans son pays pour poursuivre son aventure entrepreneuriale en lançant une start-up fintech.

Mossaab Abaouz (photo) est un entrepreneur marocain et un ancien étudiant de l’université de Stanford où il a étudié l’informatique avant de rentrer dans son pays en 2022 pour construire son entreprise. Doté de compétences en machine learning, en programmation C++ et en vente entre autres, il dirige la start-up fintech Gwala, dont il est l'un des cofondateurs.

Fondée en 2022, Gwala est une entreprise de technologie financière qui veut favoriser le bien-être financier en révolutionnant les avantages financiers liés à la paie pour les employés en Afrique. Elle aide les entreprises à augmenter la productivité des employés, à retenir les talents, à maintenir une trésorerie saine et à réduire la charge de travail des ressources humaines.

En ce début du mois de février 2023, la start-up fintech a obtenu un préfinancement non divulgué de la part de plusieurs investisseurs, dont Maya Morgan Famodu d’Ingressive Capital. Ce financement servira à développer davantage la plateforme, étendre sa portée et embaucher de nouveaux talents pour soutenir la croissance de l’entreprise.

« Nous sommes ravis de conclure ce tour de financement de pré-amorçage et d’avoir le soutien d’un groupe d’investisseurs aussi passionnés. Cet investissement nous permettra de poursuivre notre mission d’autonomisation des Marocains avec la liberté financière qu’ils méritent et de construire l’avenir du travail au Maroc », a déclaré le PDG de Gwala.

Avant Gwala, Mossaab Abaouz avait cofondé plusieurs magasins de commerce électronique de type direct to consumer (D2C) entre 2016 et 2018. Parmi ceux-ci, on retrouve une marque de décoration en marque blanche. De février 2020 à janvier 2021, il a travaillé en tant que recruteur et instructeur à Addictest. Ce dernier vise à ouvrir les portes de l’éducation internationale aux Marocains, en mettant l’accent sur les universités américaines.

En 2021 et pendant trois mois, l’entrepreneur a travaillé en tant qu’assistant de recherche à l’université de Stanford. Il a fait des recherches sur le développement d’un algorithme original qui fusionne plusieurs réseaux neuronaux convolutifs pour augmenter la précision des modèles de classification d’images de 3 % en moyenne.

Melchior Koba

Lire aussi :

Le Marocain Reda Hachimy aide ses clients à gérer et surveiller leurs opérations sur les marchés financiers

TECH STARS

TECH TV

a-la-rencontre-de-sthevi-letsika-electricien-et-roboticien-qui-a-concu-un-dispositif-de-detection-de-fumee-et-de-gaz
la-kenyane-linet-kwamboka-experte-en-data-science
les-drones-maliba-de-portee-375-km-du-malien-moussa-diarra-sont-concus-a-80-a-partir-de-plastique-recycle
lifeblood-du-sierra-leonais-joseph-david-koroma-pour-mettre-fin-a-la-penurie-de-sang-dans-les-hopitaux

Please publish modules in offcanvas position.