L’Égyptienne Doaa Aref facilite l’accès aux pharmaciens et aux médicaments grâce à la solution numérique Chefaa

Par : Melchior Koba

Date de création : lundi, 25 avril 2022 11:25

Date de modification : 25 avril 2022 14:13

Elle a su combiner sa passion et son expérience dans le marketing numérique aux besoins des populations pour des services de pharmacie de proximité. Aujourd’hui, 75 000 personnes utilisent sa solution, née d’une expérience personnelle.

En Égypte, Doaa Aref (photo) est la présidente-directrice générale de la start-up Chefaa qu’elle a fondée en 2017 avec Rasha Radi. Spécialisée dans la santé, l’entreprise facilite l’accès des populations aux pharmaciens et aux médicaments grâce à Internet et à une application mobile téléchargeable sur App Store et Google Play.

Chefaa permet aux patients d’échanger avec les pharmaciens, de commander des médicaments et de les recevoir à leur porte. Afin de passer commande, l’utilisateur doit scanner son ordonnance grâce à l’application, sélectionner la pharmacie la plus proche de sa résidence, sélectionner le lieu de livraison et choisir le mode de paiement.

Le service numérique revendique déjà 75 000 utilisateurs en Égypte. Doaa Aref, qui souhaite le développer afin qu’il touche davantage de personnes dans le pays et pénétrer de nouveaux marchés, a réalisé à cet effet une levée de fonds auprès de plusieurs investisseurs dont Newtown Partners, Global Brain et GMS Capital Partners. Bien que le montant du financement obtenu n’ait pas été divulgué, la PDG de Chefaa est optimiste quant à son impact sur ses projets.

 « Je pense que ce tour de table est essentiel, non pas parce qu’il nous aidera seulement à faire évoluer nos modèles commerciaux validés, mais parce qu’il nous aidera également à capitaliser sur des opportunités de marché inexploitées », a déclaré Doaa Aref qui est convaincue « que Chefaa dominera une part de marché beaucoup plus importante au cours des deux prochaines années ».

Chefaa est le fruit d’une expérience personnelle. Quand elle a été diagnostiquée atteinte d’un cancer de la thyroïde, il devient difficile pour Doaa Aref qui vit seule de se déplacer pour se procurer ses médicaments. Elle a également beaucoup de mal avec la gestion du traitement. « J’ai traversé de nombreux problèmes, je ne savais vraiment pas comment gérer les médicaments. Et quand je me suis amélioré et que j’ai commencé à faire des études de marché, j’ai découvert que tout le monde avait littéralement ces problèmes. Nous avions besoin d’une solution. C’est comme ça que j’ai eu l’idée de Chefaa », explique-t-elle.

Titulaire d’un MBA en administration des affaires et gestion obtenu en 2013 à l’Académie arabe pour les sciences, la technologie et le transport maritime, rien ne prédestinait Doaa Aref à l’entrepreneuriat dans la HealthTech. Bien qu’elle ait débuté sa formation supérieure en 2003 à la Faculté d’agriculture de l’université de Tanta en Égypte — où elle a obtenu son Bachelor en sciences agricoles, avant son diplôme en microbiologie et contrôle de qualité en 2012 à la Faculté d’agriculture de l’université d’Alexandrie —, le marketing numérique lui parlait davantage.

De 2006 à 2012, elle occupera ainsi divers rôles dans ce domaine pour des entreprises comme Mega Trade Co, Radwty For Advertising Services, Just4arab E-Magazine ou encore Maven Agency For Advertising Services. En 2015, elle décide de se former véritablement dans le marketing numérique et rejoint le Digital Marketing Training Center d'où elle ressort en 2015 avec un diplôme en médias sociaux. Une spécialisation qui lui ouvre les portes de nombreuses entreprises comme Seven Agency, Mnbaa, Speakol, Stylish Eve jusqu’en 2017, année où elle se lance dans l’entrepreneuriat avec Chefaa. 

Melchior Koba

Lire aussi : Le Ghanéen Gregory Rockson numérise la distribution pharmaceutique en Afrique

TECH STARS

TECH TV

a-la-rencontre-de-sthevi-letsika-electricien-et-roboticien-qui-a-concu-un-dispositif-de-detection-de-fumee-et-de-gaz
la-kenyane-linet-kwamboka-experte-en-data-science
les-drones-maliba-de-portee-375-km-du-malien-moussa-diarra-sont-concus-a-80-a-partir-de-plastique-recycle
lifeblood-du-sierra-leonais-joseph-david-koroma-pour-mettre-fin-a-la-penurie-de-sang-dans-les-hopitaux

Please publish modules in offcanvas position.