Recevoir la lettre quotidienne

Kenya : Kageni Wilson veut combler le déficit de crédit auquel sont confrontées les PME des pays en développement

Par : Melchior Koba

Date de création : mercredi, 23 novembre 2022 09:24

Il est un entrepreneur en série ayant déjà contribué à la création de cinq start-up en Afrique. Sa dernière entreprise concrétise son désir de construction d'une nouvelle infrastructure de crédit et de commerce en Afrique pour les marchés émergents.

Kageni Wilson (photo) est un entrepreneur d’origine kényane. Diplômé de l’institut de technologie avancée du Kenya en 2010, il a fondé la start-up Finplus Group avec Bernard Banta en 2017. Il en est le président-directeur général.

Finplus Group est une entreprise technologique qui a pour but d’aider à combler l’énorme déficit de crédit de 5,2 milliards de dollars auquel sont confrontées, chaque année, les petites et moyennes entreprises (PME) des pays en développement. La start-up a conçu un logiciel de finance numérique et de commerce électronique qui fournit principalement trois services.

Le logiciel Finplus permet aux banques et aux micro-prêteurs de prêter à grande échelle. Il aide les entreprises de biens de consommation à numériser les ventes de bout en bout en transformant efficacement leur chaîne d’approvisionnement en une chaîne de demande. Enfin, il débloque l’accès à une ligne de crédit instantanée pour des dizaines de millions de PME et de particuliers dans les marchés émergents.

Le logiciel de l’entreprise de Kageni a déjà traité plus d’un milliard de dollars américains en valeur de transactions sur les marchés du Kenya, de l’Ouganda, de la Tanzanie, de l’eSwatini et de l’Afrique du Sud. Il a aussi permis à plus de 3 millions de PME et de particuliers d’accéder au crédit.

« Aujourd’hui, notre logiciel aide un particulier ou une petite entreprise à accéder au crédit ou à effectuer des transactions avec des institutions financières et des fournisseurs toutes les 10 secondes. Nous avons parcouru un long chemin depuis le traitement de notre première transaction en avril 2017 et tout cela grâce à nos clients qui nous font confiance pour gérer leur relation avec des millions de clients finaux et plus d’un milliard de dollars de valeur. C’est une énorme responsabilité qui nous rend fiers en tant qu’entreprise africaine qui construit en Afrique pour les Africains », a déclaré Wilson en novembre 2022.

Mentor du programme KCB 2jiajiri du KCB Bank Group depuis 2016, Kageni Wilson est un ambassadeur de la sensibilisation de l’iHub Nairobi. Il est aussi un membre de l’équipe du 1%Club, une plateforme de crowdfunding à but non lucratif.

Entrepreneur en série, il a cofondé la plateforme éducative Usomi en 2012, ionacloud, qui est un ordinateur entièrement basé sur le Web, en 2011, et Planetary Pictures, une société de production de médias numériques, en 2010. De 2014 à 2017, il était un associé fondateur d’AllenHark Group. Ce dernier est un collectif d’entreprises de technologie financière qui élaborent des solutions logicielles prêtes à l’emploi pour la prestation de services financiers en Afrique de l’Est.

Melchior Koba

Lire aussi :

Avec HeptaPay, le Kényan Emmanuel Chebukati relie les cartes de débit ou de crédit aux comptes d’argent mobile

TECH TV

a-la-rencontre-de-yves-constant-bohoussou-promoteur-de-peebee
dans-le-quotidien-d-un-jeune-photographe-professionnel-a-abidjan
alvine-yenot-jeune-gabonaise-conceptrice-de-ntchina-une-application-dediee-au-don-de-sang
tagus-drone-veut-produire-toutes-les-composantes-de-ses-drones-a-yaounde

Please publish modules in offcanvas position.