Tech Stars

Tech Stars (939)

Il est passionné par l’art et la culture, ainsi que par l’utilisation de la technologie pour résoudre divers problèmes. Il a créé une solution qui connecte les artistes à travers l’Afrique.

Seydina Mouhamed Sene (photo) est un entrepreneur technologique et un artiste par passion originaire du Sénégal. Il a fondé Welfin Sarl, une start-up technologique spécialisée dans la communication événementielle.

Créée en 2022, Welfin vise à simplifier et accélérer l’organisation d’événements professionnels. Grâce à l’intelligence artificielle, elle offre des expériences uniques, personnalisées et adaptées au budget de chaque entreprise.

Une des solutions phares de Welfin est Teralma, une plateforme dédiée aux industries culturelles et créatives. La plateforme recense et met en réseau les artistes engagés à travers l’Afrique, les encourageant à participer à des programmes de développement durable initiés par des organisations non gouvernementales et associations sur le continent.

Avant de lancer Welfin, Seydina Mouhamed Sene a cofondé Circus Morocco en 2016, une start-up dédiée au recyclage des déchets électroniques des entreprises, ménages et collectivités rurales. En 2019, il a également cofondé Bsensei, une start-up fintech développant des solutions pour les établissements financiers.

Seydina Mouhamed Sene est diplômé de la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales (FSJES) Ain Chock à Casablanca, où il a obtenu un bachelor en économie de gestion. Depuis 2016, il est membre de la communauté internationale MakeSense, qui aide les entrepreneurs sociaux à relever leurs défis.

Avec Circus Morocco, il a remporté le prix Orange de l’entrepreneur social en Afrique et au Moyen-Orient en 2018 au Maroc. Avec B-Sensei, il a reçu plusieurs distinctions, dont le premier prix de l’Open Innovation organisé par BNP Paribas en Afrique la même année. En 2019, il a remporté le premier prix à l’Africa Blockchain Summit organisé par Bank Al-Maghrib et Paris Europlace. En 2021, il a obtenu le deuxième prix au Free Innovation Xperience Challenge lancé par l’opérateur télécom Free.

Melchior Koba

Lire aussi:

Sénégal : Djibril Sagna, la tech comme un remède aux problèmes quotidiens

Posted On lundi, 15 juillet 2024 18:53 Written by

Passionné par la création de solutions technologiques, notamment dans le domaine de la finance, il s’engage à résoudre divers problèmes au sein de sa communauté. Il a investi et fondé plusieurs entreprises en Afrique.

Paul Kwesi Damalie (photo) est un entrepreneur en série et investisseur ghanéen. Il a fondé Damalie Innovation Holdings Group (DIH Group) en 2023, une société d’investissement dédiée à améliorer la vie d’un milliard de personnes en investissant dans des secteurs clés, en créant une valeur exponentielle.

DIH Group se concentre sur des domaines tels que les technologies de la santé, la chaîne de valeur du sport, les jeux et divertissements familiaux, les infrastructures urbaines, le développement urbain, le commerce et la finance intégrée, ainsi que la résilience climatique.

En tant qu’investisseur providentiel, Paul Kwesi Damalie soutient la start-up DrDoGood, fondée en 2023. Cette dernière vise à révolutionner l’accès et la prestation des soins de santé primaires grâce à une application web et mobile facilitant les interactions entre patients et prestataires de soins.

En 2013, il a cofondé Wordstreem, une application de streaming audio social destinée aux ministères chrétiens pour engager leur communauté. Il en a été le président-directeur général la première année. En 2016, il a cofondé Loystar, une plateforme numérique de fidélisation et de commerce permettant aux commerçants de vendre et de fidéliser leurs clients. Il y a occupé le poste de directeur du développement des affaires et des opérations pendant un an.

Toujours en 2016, Paul Kwesi Damalie a cofondé Inclusive Financial Technologies, une entreprise développant une infrastructure numérique pour l’Afrique afin de rendre les données financières accessibles mondialement. Il en a été le PDG pendant deux ans. En 2018, il a fondé Appruve, une start-up facilitant la vérification d’identité des personnes et des entreprises à travers l’Afrique, où il a été PDG jusqu’en 2023.

Le Ghanéen est diplômé de la Radford University College où il a obtenu en 2014 un bachelor en finance et gestion stratégiques. Pour acquérir de l’expérience, il a travaillé pour plusieurs entreprises.

En 2015, il a été responsable national de Next Money au Ghana, une communauté visant à améliorer les services financiers. En 2018, il a rejoint le conseil consultatif de Financial Inclusion Forum Africa, qui regroupe des passionnés de l’inclusion financière en Afrique. En 2023, il est devenu investisseur providentiel de Moneex, une start-up de technologie financière aidant les freelances, entreprises et diasporas en Afrique.

Melchior Koba

Lire aussi:

Ama Dadson, une éditrice et distributrice numérique de livres audio africains

Posted On lundi, 15 juillet 2024 08:28 Written by

Il souhaite aider les entreprises à améliorer la gestion de leurs activités. Pour cela, il propose une plateforme technologique de gestion qui leur permet de booster leurs performances.

Saad Kemmou (photo) est un entrepreneur marocain titulaire d’un bachelor en affaires internationales, entrepreneuriat et marketing obtenu en 2008 à la Drexel University’s LeBow College of Business, aux Etats-Unis. Il est le fondateur et le président-directeur général de Hsabati, une start-up qui offre des services de gestion aux entreprises.

Créée en 2018, Hsabati est une plateforme de gestion modulaire et personnalisable pour les entreprises. Sa grande flexibilité permet aux utilisateurs de choisir et de configurer les fonctionnalités dont ils ont besoin pour une gestion quotidienne optimisée.

Hsabati propose notamment un module CRM (gestion de la relation client) qui améliore les performances à chaque étape du processus de vente, de la gestion des prospects à la fidélisation des clients. En outre, la plateforme optimise la gestion des stocks, des achats/ventes, de la production, et des finances, et inclut un module dédié à la gestion de projet.

Saad Kemmou est aussi le vice-président de la Fédération marocaine des Fintech. Avant Hsabati, il a fondé en 2012 Flood Gate Labs, un incubateur de start-up et un studio mettant l’accent sur les nouvelles technologies, la téléphonie mobile et la publicité. Il en a été le PDG jusqu’en 2020.

Il a également acquis une solide expérience en travaillant pour diverses entreprises au Maroc et aux Etats-Unis. En 2009, il était chargé de clientèle chez Market Resource Partners, une société spécialisée dans le développement stratégique et l’exécution tactique de programmes de marketing intégrés pour les entreprises de logiciels et de services technologiques. Entre 2011 et 2012, il a été directeur projet et relation client chez Media Mobility au Maroc, une start-up facilitant la création, la distribution et la monétisation d’applications mobiles sur toutes les plateformes et écrans.

Melchior Koba

Lire aussi:

Maroc : Siham Elmejjad simplifie les programmes de fidélisation

Posted On vendredi, 12 juillet 2024 13:06 Written by

Bien qu’économiste de formation, il a choisi de se lancer dans le secteur du transport et de la logistique. Aujourd’hui, il dirige une entreprise technologique innovante qui met en relation des transporteurs avec des e-commerçants, des entreprises et des particuliers.

Issam Darui (photo) est un entrepreneur marocain formé en gestion et économie à l’université Mohammed Premier - Oujda. Il est le fondateur et le président-directeur général de Colis.ma, une start-up technologique spécialisée dans le transport international.

Créée en 2022, Colis.ma offre une plateforme web et une application mobile permettant aux particuliers, e-commerçants et entreprises de gérer leurs envois internationaux. La start-up collabore avec divers transporteurs internationaux, aidant ainsi à optimiser leur logistique et leurs ressources.

Pour les e-commerçants et les entreprises, Colis.ma permet de comparer les tarifs et de trouver les meilleures offres sur le marché du transport express. De plus, la plateforme propose un service de suivi détaillé, informant les utilisateurs de chaque étape de l’acheminement de leurs colis, depuis le dépôt initial jusqu’à la livraison finale. « Colis.ma est dans une dynamique de progrès pour offrir des services parfaitement adaptés aux attentes des entreprises comme des particuliers », explique Issam Darui.

En plus de Colis.ma, Issam Darui est le fondateur et PDG de Lagare.ma, une start-up logistique fondée en 2014. Lagare.ma propose une plateforme web et une application mobile où les utilisateurs peuvent rechercher, comparer et acheter des billets d’autocar interurbains en ligne. La plateforme accepte 25 devises et est disponible en 10 langues.

Issam Darui a également fondé Instaweb.ma en 2021, une agence web spécialisée dans la création de sites internet et d’applications mobiles. La même année, en mai, il a cofondé Ordera.ma, une supérette en ligne, dont il a été le PDG jusqu’en décembre 2021.

En 2017, Issam Darui a été reconnu par le magazine Forbes comme l’un des 30 jeunes entrepreneurs les plus prometteurs d’Afrique et a été nommé jeune entrepreneur africain exceptionnel aux Africa Awards for Entrepreneurship.

Melchior Koba

Lire aussi:

Fatma Midani promeut la consommation responsable en Tunisie

Posted On vendredi, 12 juillet 2024 10:36 Written by

Il utilise la technologie pour proposer des services financiers aux populations sud-africaines. Grâce à son entreprise BenX, il aide ses clients à épargner et à améliorer leur cote de crédit, leur permettant ainsi d’accéder à des prêts abordables.

Sean Rossouw (photo) est un expert en finance et un entrepreneur sud-africain. Il est le fondateur et le président-directeur général de BenX, une start-up fintech qui veut accroître l’inclusion financière en Afrique.

Créée en 2019, BenX vise à simplifier l’accès aux prêts abordables et à faciliter l’épargne. Avec CreditBuilder, la société permet aux utilisateurs sous-bancarisés d’améliorer leur cote de crédit pour obtenir des prêts. « CreditBuilder, notre produit phare, offre aux clients un moyen simple et abordable d’améliorer leur cote de crédit tout en constituant un fonds d’épargne d’urgence », peut-on lire sur la plateforme de l’entreprise.

BenX s’appuie sur un réseau de partenaires fournisseurs de prêts et de crédits enregistrés pour conseiller ses clients sur la demande de prêts et de facilités de crédit en fonction de leur score de crédit. A ce jour, plus de 100 000 clients ont bénéficié des services de BenX, et ce nombre ne cesse de croître.

Sean Rossouw est également un cofondateur et le directeur de Core Fund Administrators, une entreprise fondée en 2009 qui fournit des services d’administration de fonds pour les fonds de prestations non réclamées dans les institutions financières. En janvier 2023, les actifs sous administration dépassaient les 23 millions de dollars et le nombre de membres excédait les 23 000.

Avant de lancer ces deux entreprises, Sean Rossouw a cofondé Kwikpay en 1998, une passerelle de paiement électronique dont il a été PDG pendant plus de deux ans. En 2000, il a cofondé I-Digital Africa, une société spécialisée dans les services de données en ligne pour l’emploi et la vérification des véhicules, où il a été directeur général jusqu’en 2003. L’année suivante, le Sud-Africain a fondé The Data Factory, une société d’externalisation des processus d’affaires axée sur les services de retrait anticipé pour l’industrie du financement de la retraite, dont il a été PDG jusqu’en 2009.

Sean Rossouw est titulaire d’un bachelor en finance obtenu en 1987 à l’université du Cap. L’année suivante, il a rejoint EY en tant que manager en audit, poste qu’il a occupé jusqu’en 1991. De 2003 à 2005, il a été directeur général de LexisNexis Risk Solutions, une entreprise spécialisée dans la gestion de données.

Melchior Koba

Lire aussi:

Thato Garekoe, l’entrepreneur qui facilite la création de boutique en ligne

Posted On jeudi, 11 juillet 2024 12:25 Written by

Il est un entrepreneur numérique et un investisseur avec plus de 22 ans d’expérience. Il assiste les entreprises dans la réalisation de projets technologiques et soutient les start-up dans leur développement.

Zulfiq Isaacs (photo) est un entrepreneur technologique en série sud-africain. Fondateur et président-directeur général de Liquid Thought, une agence d’innovation numérique, il propose des solutions technologiques aux entreprises et organisations pour les aider à prospérer dans l’économie numérique.

Liquid Thought, fondée en 2001, se distingue par ses solutions sur mesure, conçues pour favoriser la croissance et la compétitivité de ses clients. L’entreprise se concentre sur l’expérience client, l’innovation numérique et les services de transformation, collaborant avec des marques telles qu’AlphaCode, Paramount et Sanlam.

Avec Liquid Labs, la branche dédiée à l’innovation collaborative, l’entreprise soutient des idées révolutionnaires. Liquid Labs offre des services d’idéation, de recherche et de prototypage pour les marques, entreprises et entrepreneurs ayant des concepts novateurs nécessitant un support technologique.

Zulfiq Isaacs est également un investisseur providentiel et un conseiller pour plusieurs start-up dans des secteurs variés, notamment les fintech et healthtech. En 2009, il a cofondé Moneysmart, une plateforme en ligne gratuite de gestion des finances personnelles. Moneysmart aide les utilisateurs à maîtriser leurs finances grâce à un système sécurisé et facile à utiliser de suivi du budget et des dépenses, centralisé en un seul endroit.

Zulfiq Isaacs est titulaire d’un diplôme en systèmes d’information, statistiques, finance et stratégie obtenu en 2000 à l’université du Cap. Après son diplôme, il a travaillé comme analyste d’affaires chez Dimension Data, une société technologique opérant au Moyen-Orient et en Afrique qui fournit des solutions innovantes. 

Melchior Koba

Lire aussi:

Sai Govender relie consultants en technologies et clients

Posted On jeudi, 11 juillet 2024 09:27 Written by

Ingénieur informatique, il utilise ses compétences technologiques pour servir son pays. Il œuvre à démocratiser l’e-commerce, permettant ainsi aux commerçants de créer des boutiques en ligne pour vendre plus facilement leurs produits.

Andréas Koumato (photo) est un informaticien et un entrepreneur technologique tchadien. Il est le fondateur et le président-directeur général de Mossosouk.com, une entreprise technologique spécialisée dans le commerce électronique.

Fondée en 2014, Mossosouk.com est une start-up qui a pour mission de rendre le commerce plus facile au Tchad. Elle propose une plateforme web et une application mobile permettant à ses utilisateurs d’acheter des produits en ligne chez des commerçants partenaires. On peut y trouver toutes sortes d’articles, allant d’appareils électroniques aux produits de beauté et de santé, en passant par des articles de mode, des produits alimentaires et des livres, entre autres.

Aux commerçants, Mossosouk.com permet d’ouvrir une boutique virtuelle sur sa plateforme pour vendre leurs produits. Elle propose des promotions sur ses produits et publie des petites annonces. Elle dispose d’une option de suivi qui permet à ses utilisateurs de suivre leur commande, de la validation de l’achat jusqu'à sa livraison.

Andréas Koumato est aussi le conseiller spécial du Premier ministre du Tchad. Avec d’autres Tchadiens, il a fondé en 2015 Generation ABCD (AnyBody Can Dream), une organisation qui promeut le droit de rêver, le leadership éthique et serviable, l’esprit d’entreprise et les objectifs de développement durable. Responsable de l’innovation et de l’entrepreneuriat de cette organisation pendant deux ans, il en est aujourd’hui le président.

En 2021, il a cofondé la start-up EnerGo, une entreprise spécialisée dans l’énergie solaire dont l’objectif est de contribuer à mettre fin à la pauvreté énergétique en Afrique. La start-up développe une centrale solaire intégrée hors réseau pour électrifier les ménages et les petites entreprises au Tchad.

Andréas Koumato est titulaire d’un master en mathématiques et informatique appliquées à la finance et aux assurances obtenu en 2014 à Polytech Nice Sophia, en France. Il est aussi diplômé de la Colorado State University College of Business où il a obtenu en 2021 un master en administration des affaires.

Melchior Koba

Lire aussi:

Tchad : les projets numériques du président Mahamat Idriss Déby

Posted On mercredi, 10 juillet 2024 11:25 Written by

Après plusieurs années en Belgique, elle est retournée en RDC pour soutenir sa communauté. A la tête d’un centre d’innovation, elle a lancé de nombreux programmes et initiatives pour soutenir et accompagner les entrepreneurs et innovateurs congolais.

Sidonie Latere (photo) est une entrepreneure congolaise reconnue pour son engagement dans le soutien à l’entrepreneuriat. Fondatrice et présidente-directrice générale de Kobo Hub, un centre d’innovation établi en 2018, elle développe divers programmes pour accompagner les entrepreneurs et les entreprises.

Kobo Hub offre un soutien précieux aux créateurs et porteurs de projets en leur fournissant un réseau d’experts, ainsi qu’un accès aux compétences, aux ressources et aux infrastructures nécessaires à la réussite et à la croissance de leurs start-up. Le centre propose un espace de coworking moderne et des programmes de formation, de mentorat, d’incubation et d’accélération adaptés aux besoins spécifiques des projets.

« Kobohub propose des services complètement différents aux incubateurs, notamment par le fait que nous accompagnons des projets existants. Alors qu’un incubateur aide au développement des idées en projets. Le but est d’amener ce projet d’entreprise à trouver son plein potentiel. Nous proposons un programme d’accompagnement qui dure six mois. Il comprend du coaching, de la formation, du mentorat. Le programme est sur mesure parce qu’il succède à un diagnostic du projet », explique Sidonie Latere en 2022.

En parallèle, Sidonie est directrice des partenariats de Women in Tech en République démocratique du Congo. Elle est diplômée de l’École supérieure des arts Saint-Luc en Belgique, où elle a obtenu en 2011 un bachelor en arts visuels et publicité. Avant de fonder Kobo Hub, elle a créé Chicken Makala en 2017, un food-bar africain spécialisé dans le poulet, et a travaillé dans plusieurs entreprises.

En 2013, elle devient directrice artistique et créative d’Exp Agency, une agence de marketing en RD Congo. L’année suivante, elle est nommée directrice créative de Welike Agency, une agence de publicité et de communication, et vice-présidente du festival de musique Francofolies de Kinshasa. En 2017, elle rejoint Osmose Digital, une start-up congolaise spécialisée dans la conception, la production et la distribution de contenus numériques éducatifs et informatifs, en tant que présidente-directrice générale. Entre 2020 et 2022, elle travaille comme directrice générale de Yayo Africa, une plateforme web permettant d’envoyer du crédit à ses proches en RDC.

Melchior Koba

Lire aussi:

RDC : Gracien Kibala Katanga numérise le secteur médical

Posted On mercredi, 10 juillet 2024 09:30 Written by

Il s’engage à former les futurs leaders technologiques d’Ethiopie. Pour ce faire, il utilise des méthodes ludiques afin d’initier les enfants au codage informatique de manière progressive et amusante.

Nathan Damtew (photo) est un informaticien et un entrepreneur technologique éthiopien. Diplômé de l’université d’Addis-Abeba où il a obtenu en 2018 un bachelor en informatique, il est le fondateur de BeBlock, une start-up qui enseigne le codage informatique aux enfants.

Créée en 2018, BeBlock s’engage à initier les jeunes enfants africains aux principes de base de la programmation. Elle utilise un langage de programmation visuel basé sur des blocs pour guider un personnage à travers diverses énigmes, aidant ainsi les enfants à maîtriser les concepts fondamentaux du codage. Les enfants progressent à travers des leçons successives et débloquent de nouveaux tutoriels de codage au fur et à mesure.

La méthode d’enseignement de BeBlock est simple et ludique. Les cours sont « conviviaux et intuitifs, de sorte que les enfants peuvent aller de l’avant sans avoir besoin d’un cours d’introduction préalable ou de connaissances en codage », peut-on lire sur le site de la start-up. Les parents peuvent suivre les progrès de leurs enfants via un tableau de bord qui affiche les niveaux atteints, les concepts appris et le temps passé sur l’application.

En plus de BeBlock, Nathan Damtew est cofondateur de Social.ly, une société de marketing numérique lancée en 2017. Social.ly se spécialise dans la génération de leads via les médias sociaux, le développement de sites web, la création de contenu, le marketing et le référencement. L’entreprise aide les organisations à réaliser leur potentiel grâce à la convergence d’idées novatrices et de la technologie.

En 2019, M. Damtew a également fondé Yenetta Code, un centre d’apprentissage conçu pour initier les jeunes Éthiopiens au monde du codage. Le centre vise à permettre aux jeunes de prospérer en tant que bâtisseurs et créateurs dans le domaine technologique. Il propose divers programmes pour développer des compétences adaptées au marché. Il offre aux apprenants la confiance nécessaire pour réussir. Il leur donne aussi les capacités et les opportunités pour embrasser de nouvelles carrières.

A travers l’ensemble de ses diverses initiatives, il ouvre des portes aux jeunes générations, leur offrant les outils et les opportunités pour exceller dans le domaine du codage et de la technologie.

Melchior Koba

Lire aussi:

L'Ethiopien Natnael Mekonnen Tsehay propose un service de réservation en ligne de chambres d'hôtel et appartements

Posted On mardi, 09 juillet 2024 12:06 Written by

Fort de plus de 17 ans d’expérience en communication et gestion d’équipe, notamment dans le domaine des ventes, il dirige actuellement WenaData. Son rôle consiste à aider les entreprises en leur fournissant des informations et des données statistiques précieuses.

Nuno Soares (photo) est un entrepreneur mozambicain titulaire d’un diplôme en sciences de l’information obtenu à l’Institut supérieur Miguel Torga du Portugal. Il est un cofondateur et le président-directeur général de WenaData, une entreprise technologique qui propose des solutions et services aux citoyens et organisations.

Fondée en 2017, WenaData propose une plateforme web, un logiciel, une application mobile et des outils de recherche. Elle collecte des données statistiques pour le gouvernement, le secteur privé et d’autres institutions. Elles sont utilisées comme baromètre éducatif, ainsi que pour la collecte d’informations et la prise de décisions stratégiques.

Interrogé sur l’origine de son entreprise, Nuno Soares explique : « l’idée est née d’un groupe de personnes ayant des projets en commun. Nous voulions créer une entreprise dans un domaine qui n’était pas suffisamment exploré dans notre pays, avec une approche différente du marché et qui faisait vraiment la différence. Il nous a fallu environ un an pour développer l’ensemble du projet. Une version d’essai a été initialement publiée en juillet 2017 et le 18 décembre, la version finale a été publiée ».

En plus de WenaData, Nuno Soares est un cofondateur et le président-directeur général de Veludo & Mentol, une entreprise de publicité et de nouvelles technologies fondée en 2014. Depuis janvier 2018, il est le directeur de Revista Xonguila, un magazine mensuel en ligne et sur papier. Ce magazine met en valeur le Mozambique, son tourisme, sa culture, son entrepreneuriat et son environnement.

Avant de se lancer dans l’entrepreneuriat, Nuno Soares a travaillé pour plusieurs entreprises pour acquérir de l’expérience. En 2003, il est embauché chez NOS Lusomundo Audiovisuais, une société d’audiovisuel, en tant que technicien de cinéma. En 2006, il rejoint Guimasete, une société de télécommunications portugaise, où il travaille comme spécialiste du service à la clientèle jusqu’en 2015.

Melchior Koba

Lire aussi:

Au Mozambique, Edilson Alberto accompagne les PME dans leur processus de transformation numérique

Posted On mardi, 09 juillet 2024 09:49 Written by
Page 2 sur 68

Please publish modules in offcanvas position.