Tech Stars

Tech Stars (753)

Afin d’aider les entrepreneurs à faire évoluer leurs start-up vers des entreprises prospères et évolutives, Ennovate Ventures offre des programmes d’incubation, une venture studio et des opportunités de financement.

Ennovate Ventures est une entreprise de capital-risque panafricain et un microfonds qui accompagne et finance les innovateurs africains. Basée en Tanzanie, elle aide les entreprises technologiques émergentes à intégrer les innovations disruptives et la durabilité au sein de leurs activités commerciales.

Lancée en 2018, Ennovate Ventures est fondée par Francis Omorojie, un entrepreneur et ingénieur pétrolier qui en est un partenaire en capital-risque. Son objectif est d’aider ses clients à atteindre des performances commerciales optimales.

A travers son centre, Ennovate Hub, l’entreprise gère des programmes d’incubation qui constituent un pipeline de start-up pour son fonds de capital-risque. Les start-up qui prennent part au programme d’incubation d’Ennovate Hub sont soutenues pour créer des entreprises informées du marché et centrées sur les données, qui sont suffisamment fluides pour évoluer et qui créent clairement une proposition de valeur unique pour le marché auquel elles sont destinées.

Parmi les programmes proposés par Ennovate Ventures, on distingue Ennovate UniSpark Project qui rassemble des innovateurs de différentes universités et écoles supérieures pour qu’ils travaillent ensemble au sein d’une équipe dans le cadre d’une activité de sprint de conception d’une durée d’une semaine. 

Plusieurs autres programmes ont été initiés par Ennovate Ventures. Girls TechSpire, l’un des projets de l’entreprise, vise à équiper, former et aider les jeunes filles défavorisées des écoles secondaires à acquérir des compétences en matière de technologies numériques. Le projet Digify-Tech, une autre initiative de l’entreprise, fournit une formation au renforcement des capacités numériques, un mentorat et un accès à des emplois en ligne aux jeunes Tanzaniens.

Ennovate Ventures dispose aussi d’un venture studio appelé Venture Studio qui offre aux entrepreneurs la possibilité de cofonder et de diriger des start-up technologiques à forte croissance. Elle propose aussi une plateforme numérique conçue pour accélérer les transactions d’investissement entre les start-up et les investisseurs. Appelée VentureRoom, cette dernière fait tout le travail initial de repérage des start-up les plus prometteuses, effectue les vérifications préalables et répertorie les start-up en fonction de leur secteur, de leur stade de maturité, de leur lieu d’implantation et de leur tour de table.

Depuis sa création, l’entreprise a supporté plus de 1 000 entrepreneurs numériques et a investi 100 000 USD pour les start-up en phase de démarrage en Afrique de l’Est. Avec plus de 20 partenaires, elle a effectué 11 investissements dans les technologies à forte croissance.

Parmi les start-up soutenues par Ennovate Ventures, on retrouve Farm Noksi, une société de commerce électronique interentreprises axée sur l’agriculture, Gigs Afrika, une plateforme qui ouvre la voie à l’économie de l’emploi dans toute l’Afrique, et Kikundi, une fintech qui permet aux utilisateurs de gérer leur épargne, leurs prêts, leurs investissements et leurs groupes d’épargne.

Melchior Koba

Lire aussi:

Le Tanzanien Andrew Tesha permet aux investisseurs d’acheter et de vendre des actions sur les bourses africaines

Posted On mardi, 23 janvier 2024 11:49 Written by

Entrepreneur en série, il est à la tête de plusieurs entreprises. Avec A-Trader, il permet aux Tanzaniens d’investir sur plusieurs marchés africains et d’épargner de l’argent plus simplement.

Andrew Tesha (photo) est un entrepreneur et un informaticien tanzanien diplômé de la Southern Cross University où il a obtenu un bachelor en technologie de l’information en 2008. Il est le fondateur et le président-directeur général de A-Trader Tanzania, une start-up qui numérise les marchés de capitaux africains, permettant aux investisseurs, débutants et experts, d’acheter et de vendre des actions sur les bourses africaines.

Fondée en 2016, la plateforme intelligente alimentée par l’IA A-Trader permet aux utilisateurs d’accéder aux opportunités d’investissement à partir de n’importe quel appareil mobile. La plateforme fournit des services d’épargne et d’investissement, ainsi que des recommandations d’investissement automatisées.

La mission de A-Trader est de renforcer la capacité de la population locale à générer des revenus passifs et de planter les graines d’une culture de l’épargne et de l’investissement en Tanzanie et dans toute l’Afrique. Elle permet aux personnes de la classe moyenne d’atteindre leurs objectifs financiers et d’investissement.

Lors de la septième édition de l’AfricArena Grand Summit qui s’est tenue en décembre 2023, l’entreprise a remporté le prix de la meilleure jeune pousse. Cela prouve la pertinence de sa solution et son impact en Afrique.

Entrepreneur en série, Andrew Tesha est un cofondateur et le directeur de Place Listed, une plateforme née en 2018 qui facilite la découverte de lieux de restauration, d’hébergement et de voyage pour les utilisateurs locaux et internationaux. En 2008, il a fondé The Green Thumb Initiative, une entreprise qui dote les agriculteurs des connaissances, outils et de l’expertise nécessaires pour produire des cultures biologiques, accéder à la chaîne de valeur et contribuer de manière significative au revenu de leur ménage et à la productivité agricole dans la région.

En 2010, il a cofondé Mpakasi, un portail en ligne destiné aux entrepreneurs et gestionnaires africains basés en Afrique. En 2016, il a aussi fondé Andrea Consulting, une société de conseil en affaires et en technologies de l’information qui développe des stratégies commerciales et des marchés pour les start-up impliquées dans des solutions technologiques et mobiles innovantes, ainsi que pour les entreprises orientées vers l’agro-industrie. 

Melchior Koba

Lire aussi:

Le Tanzanien Evans Makundi fournit des solutions de paiements aux entreprises et organisations

Posted On mardi, 23 janvier 2024 08:04 Written by

A travers ses programmes de formation, ses conseils et ses solutions technologiques, Innovations Hub Liberia aide les particuliers à atteindre leur objectif et les entreprises à franchir une nouvelle étape dans leur processus de développement.

Innovations Hub Liberia (iHub Liberia) est une société qui a pour objectif de fournir des formations et des services de premier ordre pour aider les individus et les institutions à prospérer à l’ère du numérique. Fondée en 2019, elle est dirigée par l’informaticien Philip Bargin qui en est le directeur exécutif.

Innovations Hub Liberia est une entreprise de formation et de conseil en entrepreneuriat social qui veut améliorer le paysage numérique au Liberia et en Afrique. Pour atteindre ses objectifs, l’entreprise propose des formations en entreprise et des formations professionnelles, pour permettre aux individus d’acquérir les compétences nécessaires pour lancer leur carrière dans des domaines à forte croissance tels que les technologies de l’information et la collecte de données.

« Nous veillons à ce que les participants disposent d’une communauté d’apprentissage simple et complète où ils peuvent partager leurs idées, poser des questions et se mettre au défi avec les nouveaux outils appris au cours de la formation. Nous utilisons WhatsApp comme plateforme d’interaction et d’autres plateformes de réunion telles que Google Meets, Zoom et Microsoft Teams pour les cours et les sessions en direct », peut-on lire sur le site de l’entreprise.

Innovations Hub Liberia offre souvent des événements dédiés pour sensibiliser aux avantages de la technologie pour les entreprises, mettre en relation les étudiants et les experts de l’industrie… Elle organise des séminaires d’entreprises, des camps d'entraînement et de conseil en technologies de l’information et de communication (TIC).

En outre, iHub Liberia fournit des services de conception graphique, de branding, de conception et refonte de sites web, de réseaux informatiques, de développement de bases de données et d’assistance informatique.

Melchior Koba

Lire aussi:

Le Libérien Oliver Wleh Klark remporte le prix du fondateur 2023 de l'Afrique de l'Ouest aux Global Startup Awards

Posted On lundi, 22 janvier 2024 14:12 Written by

A la tête d’une néobanque, il aide les entrepreneurs à développer leur activité en leur donnant accès à des prêts commerciaux sans garantie et à plusieurs moyens de paiements innovants.

Samuel Eze (photo) est un innovateur et un entrepreneur nigérian. Il est le président-directeur général et le fondateur de OurPass Business Banking, une néobanque mondiale qui fournit aux entreprises de toutes tailles un accès à tous les outils bancaires, de paiement et de gestion d’entreprise dont elles ont besoin pour démarrer, croître et développer leurs activités.

Lancée en 2021 comme une plateforme de paiement en un clic pour éliminer le problème des paniers abandonnés chez les entreprises en ligne, OurPass est aujourd’hui une entreprise qui offre des solutions de bout en bout qui aident les entrepreneurs à développer tous les aspects de leur activité. Sa mission est de créer un monde sans frontières d’entreprises prospères. Elle est soutenue par plusieurs investisseurs, dont Techstars, Tekedia Capital, Berrywood Capital et Volition Capital.

Titulaire d’une licence bancaire de microfinance délivrée par la Banque centrale du Nigeria, OurPass Business Banking permet aux entreprises d’accéder à des prêts commerciaux sans garantie. Elle donne la possibilité aux commerçants de générer des liens de paiements par e-mail et SMS afin d’être payé instantanément. L’entreprise fournit aussi des moyens hors ligne pour collecter les paiements avec des terminaux de point de vente. 

Samuel Eze est titulaire d’un bachelor en ingénierie électrique et électronique obtenu à l’université d’Ilorin au Nigeria. En 2019, il a suivi un cours sur l’innovation à l’université de Leeds à Londres. Il est le fondateur de Parkcrowdy, une application de stationnement dont il a été le PDG de 2019 à 2020.

L’entrepreneur a commencé sa carrière en 2015 à Acti-Tech Ltd où il était stagiaire en ingénierie informatique. En 2016, il a travaillé comme stagiaire en technologie de l’information à Huawei West Africa. De 2017 à 2018, il était le gestionnaire des grands comptes de Procter & Gamble, une entreprise de biens de consommation.

En 2019, Samuel Eze a remporté plusieurs prix et concours. Il a notamment été, avec Parkcrowdy, le lauréat du Digital Africa Conference and Exhibition de Digital Africa et du Wennovation Hub Demo Day. Parkcrowdy a également été dans le top 10 des meilleures start-up africaines dans le domaine de la mobilité à l’occasion du Bosch Demo Day organisé par Founders Factory Africa.

Melchior Koba

Lire aussi:

Olotu Square : un hub nigérian axé sur le renforcement de capacités et l’engagement des jeunes dans la technologie

Posted On lundi, 22 janvier 2024 10:15 Written by

Dz Hadina Tech est un acteur clé dans le domaine de l’innovation en Algérie et en Afrique. Grâce à ses programmes et à son soutien aux start-up, il contribue à la relance économique de son pays et à la promotion de l’entrepreneuriat numérique.

Dz Hadina Tech est un incubateur numérique né avec l’objectif de promouvoir l’innovation dans de nombreux domaines en Algérie. Il se concentre en particulier sur les jeunes porteurs de projets innovants, en les orientant lors de leurs démarrages ou lors du développement de leurs start-up.

L’incubateur a été fondé par Chaouche Adlane, Benamar Abdelfatah et Abdelkarim Chelali. Ce dernier, gérant actuel de Dz Hadina Tech, est un diplômé de l’école des hautes études commerciales de Koléa option finance et comptabilité. Il est également un cofondateur et le directeur des finances et responsable de la communication de la Fondation algérienne pour la promotion de l’entrepreneuriat et l’appui aux start-up (AFPESS).

Dz Hadina Tech offre aux start-up un soutien technique, des formations, des conseils, ainsi que des mentors qui orientent les nouvelles entreprises et leur permettent d’éviter les erreurs courantes. Parmi les programmes principaux de l’incubateur, on trouve le Dz Excellence Camp et l’Open Innovation Program.

Le Dz Excellence Camp est un programme national pour les jeunes porteurs de projets, les développeurs et les concepteurs. Il est axé sur l’innovation, la créativité et l’originalité dans plusieurs domaines et secteurs en Algérie.

L’Open Innovation Program est un programme qui connecte et crée des relations de travail et de business entre les innovateurs, les entreprises et les grands groupes. A travers des challenges, il soutient et accompagne les projets innovants et accélère les efforts de recherche et développement des entreprises.

Selon les statistiques disponibles, l’incubateur a reçu plus de 300 candidatures, a réussi à lancer plus de 8 start-up, a créé plus de 20 opportunités professionnelles, et a actuellement plus de 15 entreprises incubées. Ces résultats sont le témoignage de son impact en Algérie et en Afrique.

Melchior Koba

Lire aussi:

En Algérie, Walid Ghanemi met en ligne les législations, réglementations et décisions de justice

Posted On vendredi, 19 janvier 2024 12:25 Written by

Entrepreneure en série, elle est à l’origine d’une start-up qui aide les organisations à concevoir, lancer et gérer des initiatives innovantes comme des hackathons et des concours créatifs.

Sabrine Assem (photo) est une entrepreneure égyptienne qui promeut l’innovation dans les pays d’Afrique et les petites organisations. Elle est la fondatrice et la présidente-directrice générale d’Untap, une entreprise éditrice de solutions d’innovation et de découverte de talents.

Sabrine Assem est diplômée de l’université allemande du Caire où elle a obtenu en 2010 un bachelor en gestion de l’innovation et systèmes d’information. Elle est également titulaire d’un master en système d’information et innovation numérique obtenu en 2018 à la Warwick Business School en Angleterre.

En 2016, elle a fondé Untap pour permettre aux organisations de planifier, lancer, gérer, promouvoir et évaluer diverses initiatives telles que des plateformes d’innovation, d’engagement citoyen, des défis d’innovation ouverte, des hackathons, des programmes de démarrage, des concours créatifs, des subventions, des bourses et des concours étudiants. L’objectif est de découvrir des solutions, des idées et des talents novateurs.

« Nous avons créé un logiciel qui permet aux organisations de planifier, de lancer et de gérer facilement et rapidement des défis d’innovation en ligne, des concours créatifs, des hackathons, des subventions, des bourses d’études et, en fait, tout ce qui nécessite le traitement d’une demande », a déclaré la PDG en 2022. En outre, le logiciel intègre des fonctionnalités de communauté et de collaboration, des modules de recherche et d’idéation, et plus encore.

Avant Untap, Sabrine Assem a cofondé SolverMine, dont elle a été la présidente-directrice générale jusqu’en 2015. Cette dernière est une plateforme en ligne pour l’innovation ouverte, principalement axée sur le Moyen-Orient. Par ailleurs, sa carrière professionnelle a commencé en 2010 à l’université allemande du Caire où elle était assistante d’enseignement des systèmes d’information.

En 2013, elle a travaillé comme consultante en gestion au sein de Nutty Scientists, une entreprise qui propose des méthodes d’apprentissage des sciences aux enfants. Elle a été embauchée dans la même année à eSpace, une start-up qui facilite la digitalisation des entreprises et des organisations, en tant que responsable de développement commercial. De 2014 à 2016, elle était une consultante et une chercheuse en entrepreneuriat à la German-Arab Chamber of Industry and Commerce (AHK Egypt).

Melchior Koba

Lire aussi:

L’Egyptien Mustafa Elattar utilise l’intelligence artificielle pour améliorer les services des radiologues

Posted On vendredi, 19 janvier 2024 10:00 Written by

Softstart BTI offre un écosystème complet de soutien incluant mentorat, conseils et opportunités de mise en réseau. Il favorise le développement d’entreprises numériques innovantes à l’échelle internationale.

Fondé en 2006, Softstart Business and Technology Incubator (Softstart BTI) est un incubateur de start-up technologique basé à Johannesburg en Afrique du Sud. Il est né de la fusion de Softstart Trust et Bodibeng Technology Incubator et ambitionne de devenir le leader dans la fourniture de services d’incubation d’entreprises technologiques aux entrepreneurs numériques.

Les institutions fondatrices de l’incubateur sont le Conseil pour la recherche scientifique et industrielle (CSIR), l’université de Pretoria (UP), l’université de technologie de Tshwane (TUT) et l’Agence de développement des petites entreprises (SEDA). Son conseil d’administration est dirigé par Dick Sono, un ingénieur électrique.

L’objectif de Softstart BTI est de contribuer au processus de création d’entreprises numériques innovantes et compétitives à l’international. Il propose une gamme complète et intégrée de services de soutien aux entreprises, notamment un espace d’incubation, des services de conseil et de mentorat, ainsi que des opportunités de regroupement et de mise en réseau. 

Les services de l’incubateur incluent le mentorat, le coaching, la formation, la gestion financière et le financement, les ressources humaines, la communication et le marketing. Les entreprises en phase de démarrage au sein de Softstart BTI sont entourées d’individus partageant les mêmes idées et ont accès à toutes les ressources offertes par l’incubateur pour développer leur entreprise jusqu’à ce qu’elle atteigne son plein potentiel commercial.

L’incubateur abrite, dans son centre, plus de 60 entreprises diverses appartenant à des Noirs, et plus de 100 entreprises hors campus et virtuelles figurent dans ses bases de données. Il bénéficie du soutien et du parrainage du programme technologique SEDA (STP), un programme relevant de l’agence de développement des petites entreprises d’Afrique du Sud.

Melchior Koba

Lire aussi:

En Afrique du Sud, Phumi Körber propose une plateforme de vente de vêtements d’occasion

Posted On jeudi, 18 janvier 2024 16:49 Written by

Les entreprises africaines sont souvent confrontées au problème de coût élevé de l’exportation de marchandises à l’international. Pour y remédier, Matthew Davey fonde TUNL.

Matthew Davey (photo) est un entrepreneur sud-africain diplômé de l’université du Cap, où il a obtenu en 2012 un bachelor en génie civil, et de l’université d’Oxford où il a obtenu en 2016 un doctorat en géographie et environnement. Il est un cofondateur et le président-directeur général de TUNL, une start-up de transport maritime.

Fondée en 2020 par Matthew Davey et Craig Lowman, directeur des opérations, la start-up TUNL s’est donnée la mission de résoudre les problèmes d’exportation pour les fabricants, les créateurs et les commerçants africains. Sa plateforme offre des options de courrier express avec les transporteurs mondiaux vers pratiquement tous les pays du monde. L’entreprise a également lancé TUNL Economy, un service de messagerie d'exportation véritablement économique d'Afrique.

« Le transport maritime transfrontalier en Afrique entraîne une perte annuelle estimée à 50 milliards de dollars pour les entreprises », explique M. Davey en décembre 2023. « Même les produits de haute qualité, tels que les textiles et les accessoires pour appareils photo, peuvent être écartés du marché en raison des frais d’expédition exorbitants, et ce malgré la présence de grands transporteurs. TUNL travaille en partenariat avec ces mêmes transporteurs, comme UPS et FedEx, mais négocie des tarifs avantageux et offre des économies significatives à nos commerçants, jusqu’à 50 à 75 % pour les PME ».

En décembre 2023, TUNL a levé 1 million de dollars en pré-amorçage. Ce financement, obtenu auprès d’investisseurs, dont Founders Factory, Digital Africa Ventures, E4E Africa et Jozi Angels, permettra à l’entreprise de poursuivre son expansion en Afrique du Sud et de préparer son entrée sur d’autres marchés africains et émergents.

Avant de fonder TUNL, Matthew Davey a travaillé entre 2013 et 2014 pour Jones & Wagener, un cabinet spécialisé d’ingénieurs-conseils et de scientifiques basé en Afrique du Sud, en tant qu’ingénieur civil. De janvier à juin 2017, il était un analyste de Sustainia, une entreprise de conseil aux entreprises et organisations. D’août de la même année à février 2021, il travaille comme directeur général de Vesconite Bearings, une entreprise de fabrication de bagues et matériaux d’usure en polymère.

Melchior Koba

Lire aussi:

En Afrique du Sud, Phumi Körber propose une plateforme de vente de vêtements d’occasion

Posted On jeudi, 18 janvier 2024 09:07 Written by

En Afrique, le nombre de structures d’accompagnement de start-up promouvant le développement de la technologie ne cesse de croître. Au Cameroun, Team@Solutions fait partie des incubateurs qui soutiennent de façon active les entreprises technologiques.

Team@Solutions est un incubateur camerounais spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). Il est né d’un partenariat entre Brücke e.V, une organisation allemande qui souhaite aider les étudiants africains à accéder à des connaissances techniques et innovantes, et l’Association internationale pour le développement et l’environnement au 21ᵉ siècle (AIDE21).

Dirigé par Touna Onguene Philippe, coordonnateur, l’incubateur a pour mission de soutenir les jeunes start-up en leur offrant un cadre propice et un accompagnement professionnel. Il aide les entrepreneurs dans la digitalisation de leur structure. Les secteurs d’intervention de l’incubateur sont, entre autres, le commerce, les services, l’industrie, l’agriculture, l’élevage, la santé, la logistique, l’éducation, la bonne gouvernance, l’infrastructure et les énergies renouvelables.  

Team@Solutions propose la conception et la réalisation de solutions IoT (Internet des objets), big data, IA et cloud adaptées au contexte africain. Il a également mis en place des unités de productions et de transformation pour promouvoir la production et la transformation locale des matières premières, dont les produits agricoles.

Misant sur la coopération, l’échange et le partage d’expériences et de connaissance, l’incubateur propose des espaces de coworking. Il propose des formations certifiées dans des filières NTIC et métiers de technologies de construction mécanique. Elle offre aussi des opportunités d’emploi sur le sol allemand pour les développeurs informatiques et les constructeurs mécaniques.

Egalement soutenu par l'agence de coopération internationale allemande pour le développement, GIZ, Team@Solutions a accompagné plusieurs start-up. Parmi ces dernières, on peut citer Health Map qui a mis sur pied un système informatique hospitalier pour faciliter la prise en charge des patients, E-Gadget & IO-Tech qui construit des équipements électroniques dotés de capacités d’IA et d’IoT, ainsi que Katika, une fintech.

Melchior Koba

Lire aussi:

Cameroun : Beehive Incubator & Coworking aide les entrepreneurs à acquérir leurs premiers clients

Posted On mercredi, 17 janvier 2024 15:01 Written by

Il a pour objectif de démocratiser les investissements en Afrique. Entrepreneur visionnaire, il a su allier finance et technologie pour faciliter l’accès aux marchés africains.

Boum III Jr (photo) est un entrepreneur tech d’origine camerounaise. Il est un cofondateur et le président-directeur général de Daba, une start-up fintech qui a pour mission de démocratiser l’investissement en Afrique.

L’entrepreneur est titulaire d’un bachelor en informatique obtenu en 2014 à la Southern Polytechnic State University. En 2021, il obtient un master en administration des affaires (MBA) à HEC Paris et un MBA option entrepreneuriat à The University of Chicago Booth School of Business.

L’entreprise Daba, fondée en 2021 par Boom III Jr et Anthony Miclet, propose une plateforme d’investissement unifiée qui aide les particuliers et les entreprises à réaliser des investissements de haute qualité en Afrique. L’entreprise offre une manière plus transparente, accessible et efficace d’investir sur le continent. Ses bureaux sont aux Etats-Unis et en Côte d’Ivoire.

Interrogé sur les ambitions de Daba, l’entrepreneur a déclaré en 2022 : « dans les cinq prochaines années, j’envisage de faire de la Daba la première destination pour tout investisseur, qu’il s’agisse d’un particulier ou d’un investisseur institutionnel, lorsqu’il souhaite commencer ou gérer ses investissements sur le continent africain. Je pense que dans cinq ans, nous aimerions avoir une présence significative sur les marchés clés d’Afrique comme le Kenya, le Nigeria, le Ghana et l’Afrique du Sud, mais aussi dans d’autres pays ou économies émergents d’Afrique, comme la région francophone, la Côte d’Ivoire et le Sénégal ». 

Boum III Jr a fondé à Atlanta, en 2017, Mbo’Wam, une plateforme d’hébergement qui propose des séjours de type hôtelier dans des appartements et des résidences privées, principalement pour les voyageurs d’affaires. Il a aussi cofondé, en 2020, Afrika Startup Lab, une organisation à but non lucratif qui accompagne les entrepreneurs potentiels dans leur parcours entrepreneurial.

Entre 2015 et 2019, il a travaillé comme ingénieur logiciel de Nasdaq eVestment, une division de Nasdaq qui fournit des données sur les investissements institutionnels, des analyses et des informations sur les marchés publics et privés.

En 2022, le Camerounais a remporté le concours de pitch d’AFRICON. Ce qui lui a permis d’obtenir un chèque de 10 000 dollars.

Melchior Koba

Lire aussi:

Le Guinéen Ibrahima Soumano permet à la diaspora africaine d'envoyer du crédit téléphonique aux proches restés au pays

Posted On mercredi, 17 janvier 2024 09:10 Written by
Page 4 sur 54

Please publish modules in offcanvas position.