Tech Stars

Tech Stars (753)

A travers ses programmes, activités et événements, IncuBooster accompagne les entrepreneurs et les porteurs de projets à transformer leurs idées d’entreprises en projets à succès.

Fondé en 2022 à Fès au Maroc, par des entrepreneurs, dont Khnata El Kadiri, IncuBooster est un incubateur et un accélérateur dédié au soutien des start-up. Son objectif principal est d'accompagner les entrepreneurs et les porteurs de projets dans leur croissance et leur réussite au sein d'un marché concurrentiel.

Au cœur d'IncuBooster, les start-up bénéficient de programmes complets et pertinents qui englobent l'apprentissage, le renforcement des compétences personnelles et managériales, ainsi que des sessions pratiques. Ces programmes sont conçus pour rendre chaque start-up autonome et favoriser leur développement jusqu'à atteindre un niveau de maturité avancé. Les axes d'intervention de l'incubateur sont la sensibilisation à l'entrepreneuriat, l'incubation, l'accompagnement et le mentorat.

L’incubateur a mis en place la compétition entrepreneuriale FEZ STARTUP CHALLENGE. Cet événement vise à promouvoir la création d’entreprises et de développer l’esprit entrepreneurial chez les jeunes de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT). La phase finale de la première édition qui a eu lieu en avril 2023 a vu la participation de 12 projets, dont plusieurs ont déjà pu se concrétiser grâce à l’accompagnement offert par l’incubateur.

IncuBooster a organisé d’autres événements comme SHE’S A BOSS, pour la promotion de l’entrepreneuriat chez les femmes, et After Work au cours duquel des discussions sont animées sur plusieurs sujets. Les autres programmes et activités de l’incubateur sont MRE Business, Innova Green, Social Business Boost, Innov Summet Camp et Women Positive Impact.

https://www.linkedin.com/posts/incubooster_sheabrisabraabrscientist-entrepreneurship-activity-7105860938909503488-eOhl?utm_source=share&utm_medium=member_desktop  

En outre, IncuBooster offre un espace de travail pour les équipes de projet, des formations et workshops, des accompagnements personnalisés, des opportunités de networking, de réseautage et de financement.

Melchior Koba

Lire aussi:

StartUp Maroc donne aux jeunes l’accès à son réseau d’entrepreneurs et à des programmes de mentorat et d’accélération

Posted On vendredi, 12 janvier 2024 14:14 Written by

Il cumule plus de 30 années d’expérience dans la gestion de projets informatiques en France et en Tunisie. Il est à la tête de plusieurs entreprises technologiques, dont Keeplyna qui développe des solutions healthtech pour faciliter l’inclusion médicale en Afrique.

Imed Elabed (photo) est un informaticien tunisien titulaire d’un diplôme d’ingénieur en sciences informatiques, de l’information, et services apparentés obtenu en 1990 à Télécom Paris. Il est le fondateur et le président-directeur général de Keeplyna, une start-up spécialisée dans la conception et le développement de solutions de technologie médicale.

Fondée en 2018, Keeplyna est l’entreprise éditrice de la plateforme de santé numérique et de consultation médicale à distance Tobba.tn. Cette dernière connecte les patients de tous les pays du monde aux médecins tunisiens par appels vidéo. Elle gère la prescription d’ordonnance numérique et permet l’échange de documents comme les résultats d’analyse et de radiographie dans un espace sécurisé de la plateforme.

Tobba.tn possède son propre espace privé pour gérer des dossiers médicaux numériques. Elle offre la réalisation d’analyses médicales à domicile et au bureau. La plateforme propose également un réseau social médical où les patients peuvent poster des publications et des questions et interagir avec une communauté. Via son espace de santé SantéLyna, elle permet aux utilisateurs de profiter d’une banque d’information de santé.

Imed Elabed a aussi fondé, en 2008, la start-up Weentime. Cette dernière propose une solution de gestion de congés et de l’activité des employés pour les entreprises, que ce soit les retards, les absences ou les sorties.

Actuellement, Imed Elabed est le directeur général d'IT SERV, un groupe numérique actif dans l’ingénierie logicielle et dans le conseil. Il est aussi le président d’INFOTICA, le patronat officiel des entreprises de services numériques en Tunisie, et de Get’IT, un groupement d’intérêt économique (GIE) dans le numérique en Afrique.

La carrière professionnelle de l’entrepreneur a commencé en 1989 dans l’entreprise technologique Capgemini où il occupait le poste de chef de projet. En 1994, il rejoint l’entreprise informatique ST2i comme chef de projet informatique. En 1997, il y a été promu au poste de directeur associé. En 2009, il devient le secrétaire général adjoint d’ATUGE (Association des Tunisiens des grandes écoles), un réseau de plus de 4 000 personnes. Il y a travaillé jusqu’en 2011.

Melchior Koba

Lire aussi:

Le Tunisien Walid Kaâbachi offre aux entreprises des solutions basées sur la gestion et l’analyse de données

Posted On vendredi, 12 janvier 2024 09:45 Written by

A travers ses programmes, ideiaLab offre un soutien précieux aux entrepreneurs et contribue à la croissance économique du Mozambique. Elle a reçu plusieurs prix et distinctions qui prouvent son impact en Afrique.

Fondé en 2010, ideiaLab est une entreprise mozambicaine qui a pour mission d’inspirer les entrepreneurs, de soutenir le développement des start-up, d’accélérer la croissance des petites et moyennes entreprises et de promouvoir l’entrepreneuriat et l’innovation.

Les cofondatrices de ideiaLab, Sara Fakir (photo, à gauche) et Tatiana Pereira (photo, à droite), ont créé cette entreprise avec l’objectif de tirer parti de l’entrepreneuriat pour un développement et une croissance inclusifs. Aujourd’hui, Tatiana Alves Pereira est la présidente de l’organisation.

ideiaLab est une plateforme innovante qui favorise les idées à fort impact, donne du pouvoir aux entrepreneurs et renforce les entreprises. Elle donne aux entrepreneurs, un accès à une communauté dynamique de personnes partageant les mêmes idées, à des ressources et à un soutien pour donner vie à leur vision.

ideiaLab propose une variété de programmes pour soutenir les entrepreneurs à chaque étape de leur parcours. Parmi ces programmes, on trouve Academia Boost, une académie spécialisée dans la formation des cadres pour soutenir le développement des compétences de gestion et de leadership, ainsi que pour stimuler le talent et la croissance des cadres, des entrepreneurs, des équipes et des entreprises.

On distingue aussi Acredita Emprega, un programme qui vise à accroître la productivité et les revenus des jeunes Mozambicains, et Agora Emprega, un concours national qui confronte plusieurs plans d’affaires.

L’entreprise a également mis en place des programmes spécifiques pour soutenir les femmes entrepreneurs, comme « FemTech », un programme d’accélération d’entreprise pour les femmes de plus de 25 ans. En outre, ideiaLab a lancé « iCreate », un programme de renforcement des entreprises conçu pour aider les équipes de PME à faire face aux phases difficiles.

Depuis sa création, l’entreprise a formé 13 500 entrepreneurs, 3 829 femmes, renforcé 8 129 idées commerciales et soutenu 4 923 entreprises actives. En reconnaissance de son travail exceptionnel, ideiaLab a reçu, en 2019, le prix du meilleur lieu de travail et de la meilleure culture organisationnelle. Elle a aussi remporté le prix du meilleur programme d’accélération et d’incubation lors de la première édition des Innovation Awards en 2022. Cet accomplissement témoigne de l’impact significatif d'ideiaLab sur l’écosystème entrepreneurial en Afrique.

Melchior Koba

Lire aussi:

Le Guinéen Ibrahima Soumano permet à la diaspora africaine d'envoyer du crédit téléphonique aux proches restés au pays

Posted On jeudi, 11 janvier 2024 10:35 Written by

Elle a travaillé pendant plusieurs années pour des détaillants de produits de mode. Elle lance ensuite sa propre entreprise pour permettre aux Sud-Africains de revendre les vêtements qu’ils n’utilisent plus.

Phumi Körber (photo) est la fondatrice de la plateforme d’e-commerce WiSi-Oi Resell Fashion App. Elle est titulaire d’un diplôme national supérieur en somatologie obtenu à l’université de Johannesburg et d’un diplôme en gestion de communication et communication de marque obtenu en 2007 à Vega School of Branding.

Son application WiSi-OI Resell Fashion App, lancée en 2020, est une plateforme sociale de revente de vêtements d’occasion basée sur la vidéo, qui permet aux vendeurs de téléverser facilement leurs vêtements d’occasion par le biais de vidéos de courte durée. Faisant des analyses en temps réel, elle aide les vendeurs à gérer leur boutique comme s’il s’agissait de leur entreprise en ligne, ce qui leur permet de gagner un revenu supplémentaire.

WiSi-Oi (« wee-see-owe-eye ») est l’acronyme de WEAR IT. SELL IT. OWN IT. Elle propose des systèmes de paiements fiables par le biais desquels les clients peuvent effectuer des achats de leurs marques préférées à des prix réduits et en toute sécurité. Elle vise à réduire l’impact des déchets de la mode en prolongeant la durée de vie d’un vêtement et en promouvant une mode circulaire durable.

« L’objectif est de prolonger la durée de vie des vêtements qui sont déjà en circulation et de réduire la nécessité d’acheter de nouveaux vêtements tout le temps. L’entreprise offre également un facteur d’autonomisation, où les vendeurs peuvent générer un revenu simplement en vendant des vêtements qui sont suspendus dans leurs placards », a déclaré Phumi Körber à Disrupt Africa en 2022.

Avant WiSi-Oi, Phumi Körber a travaillé comme responsable de la catégorie « soins capillaires » du détaillant de produit de santé, de beauté et de bien-être Clicks en 2014. En 2018, elle a rejoint The Foschini Group, un détaillant de mode, où elle a occupé le poste de responsable du commerce électronique et du marketing.

En 2023, l’accélérateur AfricArena a désigné la start-up de Phumi Körber comme étant la meilleure start-up femtech (technologie pensée pour les femmes).

Melchior Koba

Lire aussi:

Afrique du Sud : Luvuyo Rani fournit des magasins et des centres de formation en informatique dans les bidonvilles

Posted On jeudi, 11 janvier 2024 08:31 Written by

Beehive Incubator & Coworking se positionne comme un acteur clé de l’écosystème entrepreneurial au Cameroun. Il offre des opportunités d’incubation et de coworking aux start-up, entrepreneurs et travailleurs indépendants.

Fondé en 2019, Beehive Incubator & Coworking est un incubateur de start-up et un espace de travail pour les entrepreneurs au Cameroun et en Afrique. Dirigé par Solange Majolaine Tchato, il est dédié à l’accompagnement des start-up et des entrepreneurs indépendants, en leur offrant un environnement propice à l’innovation et à la croissance.

Beehive Incubator & Coworking propose une gamme de services adaptés aux besoins des start-up. Son programme d’incubation accompagne les porteurs de projets dans tout leur processus de développement, de la rédaction d’études de marché à la conception de leur business model. De plus, il offre des formations orientées vers les réflexions stratégiques et pratiques, couvrant des thèmes essentiels tels que la gestion d’une start-up, le marketing, la communication, la finance, la comptabilité, le droit et l’intelligence économique.

En tant qu’incubateur, Beehive Incubator & Coworking permet aux entrepreneurs de prouver leur concept en acquérant leurs premiers clients payants. Il organise des rencontres, dont le StartUp MeetUp consacré aux fondateurs de start-up camerounais et africains. L’incubateur propose aussi des espaces ouverts, des bureaux privés. Il fournit des services de domiciliation et de secrétariat pour les entreprises.  

Reconnaissant que le financement est souvent le premier défi rencontré par les start-up, Beehive Incubator & Coworking soutient également les entrepreneurs dans leur recherche de financement à chaque étape de l’évolution de leur projet. En outre, il aide les start-up dans leur stratégie d’expansion à l’international, en recherchant de potentiels partenaires.

L’incubateur a un impact significatif sur le paysage technologique en Afrique. Il incube actuellement une multitude de start-up. Parmi elles, on distingue Light qui est spécialisée dans les objets connectés et solutions intelligentes, Beauty House qui est un service en ligne de coiffure à domicile, ainsi que med-sync qui offre un service de secrétariat médical 100 % en ligne.

Melchior Koba

Lire aussi :

Kmer Tech : un réseau camerounais de structures d'accompagnement à l'entrepreneuriat technologique et innovant

Posted On mercredi, 10 janvier 2024 11:48 Written by

Grâce à ses programmes d’incubation et d’accélération, il stimule l’innovation et soutient les entrepreneurs sur le continent. Il a accompagné plus de 1 000 start-up et créé des milliers d’emplois directs et indirects.

Fondée en 2014, xHub Addis est un centre d’incubation et d’accélération où des entrepreneurs enthousiastes sont formés, encadrés et coachés. Basé à Addis-Abeba, en Ethiopie, il a été créé par l’entrepreneur Tewodros Tadesse, qui en est également le président-directeur général actuel.

xHub Addis est un espace ouvert pour les entrepreneurs en informatique, les innovateurs, les technologues, les investisseurs, les entreprises technologiques et les codeurs en Ethiopie. Il offre une gamme de services pour les start-up, y compris le développement de logiciels sur mesure, les services gérés en informatique, la formation, le conseil en stratégie informatique et le développement web.

Le centre aide à développer des entreprises et des services dans les domaines des technologies de l’information, de l’agroalimentaire, de la communication, de la santé, du transport, de l’ingénierie, de l’art, du design et de l’éducation.

xHub Addis a mis en place différents programmes d’incubation et d’accélération, des ateliers, des événements et des opportunités de réseautage afin d’intégrer le leadership et l’entrepreneuriat pour un large éventail d’industries. Ces efforts visent à produire des innovateurs prospères.

Parmi les programmes d’incubation et d’accélération de xHub Addis, on distingue Waka Tech Project. Ce dernier dure 3 à 5 mois et invite les entreprises spécialisées dans la technologie, l’éducation, le climat, les solutions durables, la fintech et plus encore. Le centre a aussi accompagné, en tant que consultant, le programme Tifter Ethiopia du ministère de l’Innovation et de la Technologie et du PNUD. Ce dernier a été conçu pour trouver et soutenir les innovateurs qui créent des solutions permettant de prévenir, de détecter et de contrôler la Covid-19.

En matière d’impact, la xHub Addis a incubé 1 500 entreprises et diplômé 1200 start-up. Il a créé 5 000 emplois indirects et 300 emplois directs. Il est soutenu par plusieurs institutions, dont le PNUD, Mastercard, le British Council, Rotary International, Amref Health Africa et Reach for Change.

Melchior Koba

Lire aussi:

blueMoon : un incubateur éthiopien pour les jeunes entrepreneurs spécialisés dans l’agroalimentaire

Posted On mardi, 09 janvier 2024 11:12 Written by

Après ses études et plusieurs années d’expérience obtenues en travaillant pour des entreprises en Angleterre, elle revient dans son pays d’origine, le Kenya, pour mettre son expérience au service de l’Afrique. Elle cofonde Ndovu, une plateforme d’investissement numérique.

Radhika Bhachu (photo) est une entrepreneure kényane diplômée de l’université de Nottingham où elle a obtenu, en 2011, un bachelor en mathématiques. Elle est une cofondatrice et la présidente-directrice générale de Ndovu, une start-up qui permet aux Africains d’épargner et d’investir en toute simplicité.

Fondée en 2020, Ndovu est une plateforme d’investissement numérique qui a pour but de rendre les investissements sur les marchés financiers plus sûrs et plus abordables. Elle fournit à ses clients des conseils financiers experts adaptés à leurs besoins et à leurs objectifs uniques.

La start-up a pour vision d’être reconnue comme un leader régional dans la fourniture de solutions d’investissement financier en Afrique. Elle veut également créer un monde où les Africains utilisent sa plateforme d’investissement financier pour assurer leur avenir.

Afin d’accomplir sa vision et d’atteindre ses objectifs, Ndovu propose plusieurs produits. Parmi eux, Ndovu Sure donne aux utilisateurs un moyen sûr de gagner de l’argent en fonction de leur profil de risque d’investissement et de la période d’investissement prévue. Cette solution est idéale pour diversifier les portefeuilles d’investissement, établir des produits à rendement d’urgence ou maintenir le capital.

Avec Ndovu Goal-based Saving, la start-up aide ses clients à accroître leur patrimoine en construisant un portefeuille personnalisé selon leurs objectifs financiers. Elle propose aussi une API de gestion de patrimoine appelée Ndovu Embedded Wealth Management API qui permet, en tant que partenaire, d’offrir des produits d’investissement et d’épargne personnalisés.

La carrière professionnelle de Radhika Bhachu a commencé en 2008 chez le britannique HSBC, un groupe bancaire et financier, où elle était stagiaire. En 2011, elle est embauchée par Deloitte Consulting en tant que consultante senior. En 2015, elle rejoint BlackRock, un gestionnaire d’actifs et un fournisseur de technologies, comme gestionnaire des relations.

Melchior Koba

Lire aussi:

Le Kényan Collins Kathuli simplifie les transferts d’argent, les achats et permet de payer ses factures depuis chez soi

Posted On mardi, 09 janvier 2024 08:33 Written by

Olotu Square est un centre dédié à la construction de success stories dans le domaine de la technologie et de l’entrepreneuriat. Avec son équipe dévouée et ses programmes innovants, il soutient les jeunes entrepreneurs dans la création de leur entreprise.

Olotu Square est un hub d’innovation technologique basé à Port Harcourt, au Nigeria. Fondé en 2016 par Bruce Lucas, Olotu Square est dirigé par Aima Atigari, qui occupe actuellement le poste de président-directeur général.

Depuis sa création, Olotu Square, qui a commencé comme une simple entreprise de technologie logicielle, a mis en place une série de programmes et d’activités visant à renforcer les capacités des jeunes dans le domaine des technologies innovantes et à favoriser l’employabilité et l’entrepreneuriat, en particulier dans la région du delta du Niger au Nigeria.

Parmi ces initiatives, citons la formation en STEM (science, technologie, ingénierie et mathématiques), les visites de campus, la formation industrielle, les événements de formation, les cours intensifs sur l’employabilité, le programme de soutien à l’emploi, l’externalisation des compétences (locales et internationales), la formation à l’entrepreneuriat, l’incubation de start-up, et la mise en place d’un laboratoire d’innovation.

Le centre dispose également d’un espace de coworking favorisant la collaboration entre entrepreneurs. Il fournit aussi un soutien commercial, un mentorat et un réseau d’affaires précieux pour aider les entrepreneurs tout au long de leur parcours de création d’entreprise.

Olotu Square est l’un des partenaires de l’Africa Netpreneur Prize Initiative (ANPI) pour l’Afrique de l’Ouest. L’ANPI est un concours qui cherche à découvrir des entrepreneurs africains dont les histoires inspirent le continent. Les 10 finalistes ont l’occasion de présenter leur pitch à des juges pour tenter de remporter un prix de 1 million de dollars.

Olotu Square a également établi des partenariats avec des investisseurs providentiels et des sociétés de capital-risque pour financer les start-up. En outre, ils ont collaboré avec des partenaires gouvernementaux pour renforcer leur impact. Membre du réseau AfriLabs, le centre est soutenu par Coworkers, Google et VC4A (Venture Capital for Africa), entre autres.

Melchior Koba

Lire aussi:

Nigeria : Luther Lawoyin connecte les consommateurs aux agriculteurs et fournisseurs de produits alimentaires

Posted On lundi, 08 janvier 2024 11:32 Written by

Cheffe d’entreprise, elle cumule plusieurs années d’expérience dans les secteurs des télécommunications, des produits de grande consommation et de la télédiffusion par satellite. En décembre 2023, elle a remporté le prix du leadership technologique de l’année au Ghana.

Adelaide Abbiw-Williams (photo) est la présidente-directrice générale de SES HD PLUS Ghana Ltd., une filiale du fournisseur mondial de solutions de connectivité de contenu SES. En décembre 2023, elle a remporté le Technology Leadership Award lors de la cinquième édition des National Communications Awards du Ghana.

Le prestigieux prix lui a été décerné pour récompenser son engagement continu envers l’innovation, le leadership et l’autonomisation des femmes et des jeunes dans le domaine médiatique et technologique. Par la même occasion, l’entreprise qu’elle dirige a reçu le prix Innovation in Digital Solutions of the Year.

« Je suis reconnaissante de recevoir le Technology Leadership Award of the Year lors des National Communications Awards 2023, et fière que SES HD PLUS GH ait également obtenu le prix Innovation in Digital Solutions of the Year. Bravo à l’équipe HD+ et à nos partenaires pour avoir rendu cela possible. Cette victoire est pour nous tous ! Nous sommes impatients de collaborer avec d’autres parties prenantes afin de repousser les limites et d’inspirer le changement dans le monde de la technologie de la télévision par satellite », a déclaré Adelaide Abbiw-Williams.

Elle a rejoint la société SES en 2020 en tant que responsable marketing de SES Video en Afrique de l’Ouest. A la tête de SES HD PLUS Ghana depuis janvier 2023, elle a créé en juin le LeadHERS Lean-In Circle ainsi que la plateforme HD+ LeadHERS Xperience de l’entreprise afin de favoriser la collaboration entre des femmes leaders partageant les mêmes idées. En octobre de la même année, elle a lancé un programme spécial de formation à l’installation de satellites destiné aux gardiennes de prison ghanéennes.

La Ghanéenne est titulaire d’un bachelor en mathématiques et statistique obtenu en 2006 à l’université de Cap Coast et d’un master en administration des affaires obtenu en 2021 à la Lancaster University. Sa carrière professionnelle a commencé en 2007 à Nestlé Purina North America où elle était analyste régionale des ventes.

En 2009, elle a rejoint Nestlé Ghana et a travaillé en tant que spécialiste du développement des ventes. En 2011, elle est embauchée par Vodaphone Ghana où elle a occupé les postes de responsable de la fidélisation des détaillants et des relations avec les partenaires, de responsable des campagnes clients et de responsable du développement des canaux de distribution. Elle a quitté l’entreprise en 2020.

Adelaide Abbiw-Williams a également remporté le prix Outstanding Women in Leadership Award lors de la cérémonie des Women’s Choice Awards Africa de 2023 organisés par Global Ovations Ltd.

Melchior Koba

Lire aussi:

3AgHub : incubateur virtuel et société d'accélération pour les agripreneurs ghanéens

Posted On lundi, 08 janvier 2024 10:40 Written by

Préoccupée par l’épanouissement des femmes, Nomndeni Sethole Mdakhi développe la plateforme Agenda Woman. Cette dernière sert à connecter les femmes entre elles pour s’entraider et collaborer.

Nomndeni Sethole Mdakhi est une entrepreneure en série spécialisée dans les technologies de l’information et de la communication. Titulaire d’un diplôme en marketing obtenu en 2004 à l’université de Johannesburg, elle est la fondatrice et la présidente-directrice générale d’Agenda Woman.

Fondée en 2018, Agenda Woman est une plateforme en ligne destinée aux femmes qui cherchent à se connecter avec d'autres femmes partageant les mêmes idées et du contenu qui les aide à évoluer dans leur vie personnelle et professionnelle. La start-up organise aussi des événements hors ligne et a pour but de rassembler la prochaine génération de femmes créatives, entrepreneurs et leaders pour susciter la conversation autour des sujets qui les passionnent, de la création d’entreprise au développement personnel.

Interrogée sur les raisons de la création d’Agenda Woman, Nomndeni Sethole Mdakhi a déclaré : « je me suis séparée de mon ex-mari en 2016 après 13 ans de vie commune. Cette transition m’a fait réaliser que je n’avais personne comprenant mon point de vue et à qui je puisse parler. Maintenant, j’ai ce besoin désespéré de rassembler les femmes et de créer un espace où elles peuvent avoir des conversations sur des problèmes communs auxquels elles sont confrontées. J’avais l’impression qu’il n’existait pas d’espace authentique où cela se passait déjà et d’une manière qui permette aux gens de s’ouvrir facilement ».

Avant Agenda Woman, Nomndeni Sethole Mdakhi a cofondé, en 2009, Fuse Academy for Girls, une école créée pour donner les ressources nécessaires aux jeunes femmes intéressées par une carrière dans l’industrie du divertissement.

Toutefois, sa carrière professionnelle a commencé en 2006 dans l’entreprise de divertissement MultiChoice où elle était la représentante du service clientèle. En 2007, elle a rejoint Discovery Holdings en tant que responsable des relations avec la clientèle pour les professionnels de la santé. Entre 2011 et 2021, elle a occupé le poste de directrice générale au sein d’Edits Communications.

Melchior Koba

Lire aussi:

Afrique du Sud : Nneile Nkholise automatise les procédures de conformité pour les entreprises agricoles et alimentaires

Posted On jeudi, 28 décembre 2023 12:52 Written by
Page 5 sur 54

Please publish modules in offcanvas position.